Terres de Nauze

Noël au dessus de la Beuze

 

 

 

 Sainte FOY-de-BELVÈS

La féerie du Touron

 

 

IMG_3797

 

Michèle. Photo Pierre Fabre.

Bigre, à mon âge très avancé, il y a bien plus d'un demi-siècle que je ne crois plus aux fées et celles de Perrault me laissent un souvenir plus qu'évanescent.

Je ne crois plus aux fées, à vrai dire, je suis certain de n'y avoir jamais cru. Si d'aventure, dans ma toute petite enfance, je m'étais laissé emporter par de bien doux rêves, mes aînés auraient eu tôt fait de m'en dissuader ; cependant, ce samedi  14 décembre, en franchissant le seuil du foyer du Touron, je venais d'en découvrir une. Elle s'appelle Michèle et ses premiers émois furent dans cette belle province que la plume bicéphale d'Erckmann Chatrian, livra à un lectorat avide de suivre le chemin de l'Ami Fritz qui place dans son itinéraire, une belle histoire de Noël.

 

Michèle, c'est la fée de ce logis où elle a tout composé de ses mains, dans la permanente recherche écologique de tous ses moments créatifs.

 

Quand on visite le Touron, on ne peut qu'être béat d'admiration.  

 

Le Touron est un lieudit saint-foyen des hauteurs de Beuze. À  204 mètres d'altitude, il domine de 83 mètres, le Moulin de Barde.  Plus haut que son moulin, La Barde, vieille demeure pluri-séculaire,  jadis religieuse, aujourd'hui laïcisée en havre d'accueil pour des résidents handicapés, fait face au Touron sur le flanc collinaire opposé.

 

Que peut bien vouloir dire Touron, aussi, dans d'autres lieux, orthographié Thouron. Ces lieux seraient à rapprocher d'une source, terminologie pré-celtique. Attention, Touron ou Thouron peut aussi signifier colline ou tertre et, à Sainte Foy, cela serait plutôt le cas ; car, si source il y a, elle est à chercher plus dans le creuset de la Beuze.

 

IMG_3790

 

Invité par les hôtes du Touron à boire un verre de vin chaud, je me suis rendu sur ce promontoire où le maître des lieux m'a spontanément guidé vers la "cabane du Père Noël".  Pour l'atteindre, la nuit tombée, il fallait tout d'abord franchir un fossé qu'une passerelle d'une quinzaine de mètres  domine. Dans le noir, on n'y voit goutte et il convient de se guider avec le pas japonais. Non, nous ne sommes pas là, au dessus d'un fleuve oriental ; mais,  dans le tangage de la passerelle, mieux vaut chercher à ne point perdre son équilibre.

Photo Pierre Fabre.

 

IMG_3795

 

L'hôtesse du Touron, Alsacienne par ses origines, est certainement marquée par le mythe de Noël ; mais, dans cette belle province des cigognes, là ou les ballons scrutent les Alpes, le sillon du Rhin et la Forêt Noire, on est aussi pénétré par un autre mythe ; celui qui, le 6 décembre, fascine les enfants tout autant que Noël. Saint Nicolas serait-il passé par le Touron et aurait-il laissé quelques présents, tout là-haut, sous le toit de la cabane du Père Noël , voilà que je m'interroge encore...

Photo Pierre Fabre.

 

IMG_3793

 

Jean-Matthieu Clot, homme de plume, il a bouclé une trilogie composée de trois tomes sur le cheminement des Visigoths, me présente la cabane du Père Noël. Le décor, m'a-t-il confié, est, comme pratiquement tout ce qui a été fait au Touron, l'oeuvre de Michèle, son épouse. Elle a agencé avec brio dans cette ancienne ferme, un véritable bijou.

Photo Pierre Fabre.

 

IMG_3796

 

 

Ô surprise, pénétrant dans ce sanctuaire de Noël, me voilà nez à nez avec la plume beaumontoise de Florence Darignac. Chaque année, elle vient à Monplaisant pour le salon des écrivains. Cette charmante personne, d'une grande sensibilité, démontra sur les hauteurs de la Nauze et du Raunel, qu'elle a la fibre caritative dans la peau.

Photo Pierre Fabre.

 

IMG_3798

 

Avant de quitter Michèle et son mari, Jean-Matthieu, je voudrais dire que l'on ne repart pas de ce havre où se cultive la générosité et l'amitié autour d'un vin chaud, sans être émerveillé et fasciné par ce décor de Noël. Là, au milieu de nulle part, on a plutôt l'impression d'errer sur un chemin de loup garou que vers un lieu d'irrésistible séduction. Pourtant, du Touron, de sa hauteur, où l'on domine une petite vallée, on recherche, en écho, un autre scintillement, celui du Bercail. Il nous rappelle, bien au delà des dogmes, que Noël ouvre une passerelle idéale pour l'amitié.

Photo Pierre Fabre.

 

 

Touron 1 

 

Les mains créatives de Michèle ont su composer de belles friandises pour cette période festive.

Photo Jean-Matthieu Clot. 

 

 

Touron 2

 

Si vous avez la chance d'être parmi les amis et proches de Michèle et Matthieu, vous serez peut-être tentés d'aller, ce samedi 21 ou dimanche 22, voir leur merveille du Touron où Michèle a imaginé de magnifiques cadeaux de Noël. 

Photo Jean-Matthieu Clot.

 

 

___________

 

Demain : Le rendez-vous des pluies automnales

                Qui voudra bien recueillir Ina que Raymond adorait.

 

 

 



16/12/2019
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres