Terres de Nauze

Lundi, ce sera trop tard !

 

 

Pour les indécis et retardataires, il reste jusqu'à dimanche pour s'inscrire pour le repas des blogueurs, tablée béarnaise suivie du partage de la galette, moment convivial du dimanche 5 janvier . 

Le déjeuner convivial après la réunion.

 

https://terres-de-nauze.blog4ever.com/la-reunion-annuelle-des-blogueurs-de-terres-de-nauze-est-fixee-au-5-janvier-2020

 

Celui-ci sera à la petite salle associative de la mairie de Monplaisant. Il réunira celles et ceux qui souhaiteront y aller. Participation pour l'intendance 12 € par convive.

Inscription, au plus tard, ce 15 décembre.

 

Contact 05 53 29 07 50 ou  06 52 88 10 74

 

terresdenauze@gmail.com

 

 

 

Il n'y a pas besoin de s'inscrire pour la réunion des blogueurs qui, elle, est accessible à tout un chacun, sans la moindre obligation de rester pour le repas.

 

  

P1130139

 

La chorale d'Escota si plau*. Devant, à gauche de l'image, José Veron-Durand, le chef de chœur de cet ensemble vocal qui porta la résonance occitane bien au-delà de notre hexagone.

 

Nos amis gascons, qu'ils soient de la Bigorre, du Béarn ou de la Chalosse, apprécient les repas paysans où le plat unique est la garbure. Que l'on se rassure, ce plat constitue à lui seul, un excellent et riche repas.

Dans la tradition gasconne, depuis Gaston Phébus**, pour se séparer, par exemple à l'issue d'un repas convivial [repas de troubadours, repas chevaleresque, repas festif, grande cousinade...], il est de bon ton de chanter, debout, le "Se canto"***. Pourquoi debout ? C'est parce que ce très beau chant, d'aucuns l'imaginent écrit par Gaston Phébus, lui-même, * à l'endroit de son épouse pour se faire pardonner de son (ses) infidélité(s) de l'autre côté des Pyrénées, est considéré comme l'hymne de l'Occitanie.

 

L'image, ci-dessus, remonte à 2007 quand la chorale béarnaise d'Escota si plau [Écoute-s'Il-Pleut] d'Angaïs, est venue à Écoute-s'il-Pleut, hameau de triangulation saint-germano-carvéso-sagelacois et là, elle a entonné le "Se canto" pour quitter la salle des fêtes de Carvès, après avoir apprécié le dîner offert et servi par le comité des fêtes. 

 

* Cette chorale, pendant une trentaine d'années, s'est produite dans de nombreux pays européens et, ainsi, fut messagère de la culture occitane.

** Personne ne peut  affirmer, avec certitude, que Gaston Phébus a bien été le compositeur du "Se canto" ; mais, cette bien vieille chanson remonterait à l'époque où il guerroyait pour unifier les Pyrénées. 

*** En Provence et en Haute-Provence, cette tradition est souvent couplée avec "La coupo santo", beaucoup plus récente, écrite par Frédéric Mistral, la musique serait d’un noël attribué à Nicolas Saboly.



14/12/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres