Terres de Nauze

Bannière.jpg

 

 

Le castrum de Belvès, cité médiévale qui de son éperon calcaire domine la Nauze de 80 mètres,  constitue un petit livre d'histoire du Périgord Noir. Cette cité, promue chef lieu de district après la grande Révolution, a perdu son rang de chef lieu de canton mais suscite toujours l'émerveillement de ses visiteurs. À son piédroit on aperçoit le viaduc de Lagrange et à l'opposé, sur la droite de l'image, la gare qui a été le vecteur de prospérité de ce bourg au sept clochers au XXème siècle.

 

Photo © Bruno Marty

 

  Cliquez sur les images

 

 

01 - Los Reipetits.jpg
 

 

Le groupe traditionnel couxo-sioracois "Los reipetits"  [terminologie occitane qui veut dire les roitelets] s'est souvent produit dans notre bassin de vie. La pierre ocre des vieux murs fongauffiérains donne une authenticité parfaite à ce collectif intergénérationnel qui valorise nos racines.  Photo © Bruno Marty

 

 

 

 

     Terres de Nauze

 

                  Journal informatique intercollinaire

               

               Assembleur provisoire  Pierre Fabre 

                                                

                                                                 terresdenauze@gmail.com

 

 

 05 53 29 07 50  ou    06 52 88 10 74

    

 

 

 

 

 


 

 

 

 

  

 

 

 

  

 

 


 

Fongauffier. vue aérienne.jpg

 

Le village de Fongauffier. Photo © Patrick Pautiers

________________

 

 

Il est des routes qui vont au feu, d'autres aux cimes, d'autres aux villages. À chacun la sienne. J'ignore ce qu'est la pureté, mais je sais que la folie est de ne pas suivre sa route.

 

"L'Inquisiteur". [Henri Gougaud].


J'aime ce pays, et j'aime y vivre parce que j'y ai mes racines, ces profondes et délicates racines, qui attachent un homme à la terre où sont nés et morts ses aïeux, qui l'attachent à ce qu'on pense et à ce qu'on mange, aux usages comme aux nourritures, aux locutions locales, aux intonations des paysans, aux odeurs du sol, des villages et de l'air lui-même.

 

"Le Horla " (1887), Guy de Maupassant.

 

 

Bienvenue sur ce blog !

 

Cascade.jpg

 

Ci-dessus, au printemps, la cascade, jadis abbatiale, où la Nauze réceptionne les ondes de la fontaine du village. 

Photo Pierre Fabre.

 

But de ce blog

 

Ce blog a pour mission d'assembler les blogs Fongauffier-sur-Nauze et Val-de-Nauze dissous pour concentrer toutes les informations sur Terres-de-Nauze.

Les deux blogs initiaux avaient pour finalité de favoriser au maximum les convergences de Monplaisant et de Sagelat, communes riveraines de la Nauze, et de s'ouvrir aux communes voisines qui, jusqu'en 2015, formaient, depuis la grande Révolution française, le canton de Belvès.

Les nervures de la Nauze et de ses affluents réunissent 15 des anciennes communes du canton historique recomposé en 1815. Depuis sa création Vielvic a fusionné avec St Pardoux et St Amand s'est rattaché à Belvès pour fonder la première commune nouvelle du Pays de Belvès... en espérant une extension salutaire à la vitalité de son noyau et à sa ruralité environnante. Seul l'espace de Fongalop se dégage du socle "nauzérois". Il apporte ses eaux aux plus hautes sources de la Couze et pour une infime partie au Dropt. Une partie de la commune de Siorac verse directement vers la Dordogne ou le Peyrat. Quelques arpents de Doissat s'épanchent vers le vallon formateur du départ de la Lémance.

 

Il faut faire vivre notre pivot, les villages et lieudits de nos collines et vallons, leurs forces vives, et les témoins d'un passé qui a façonné ce beau bassin d'activités. Il n'y a pas de sujets interdits sur ce blog qui, néanmoins, doit être un journal intercollinaire tolérant et hostile à toutes les formes d'agressivité. Toutes les associations et tous les citoyens peuvent apporter leurs contributions écrites et photographiques ainsi que leurs informations.

 

Ce blog est toujours en attente de relais pour perdurer. Il sera beaucoup plus élagué que les précédents et ne conservera que les articles du jour et les plus récents. Les autres seront archivés.

 

Vous recherchez ? :

Derniers articles

Le 20 décembre, si la situation sanitaire le permet

  Que les choses soient bien claires, le blog Terres-de-Nauze est définitivement inanimé. Ce petit coucou n'a pas pour but de le relancer mais seulement d'inviter celles et ceux qui l'ont suivi et apprécié à un partage amical.   VIE DES BLOGS   Un nouveau lien ouvert et prometteur Terre-de-l'Homme, https://terre-de-l-homme.blog4ever.com/ depuis plusieurs semaines, fait son chemin. Ses cofondateurs sauront, n'en doutons pas, ê...

"Ite missa est". L'aventure est terminée.

  Image Pinterest     Chose promise, chose due.     L'ultime sondage de ce blog n'a fait réagir que 39 personnes alors que Terres-de-Nauze compte près de 250 abonnés. C'est une superbe logique d'indifférence.   Les commentaires, eux aussi, sont clos avec cependant, pour quelques jours, la possibilité pour les internautes d'exprimer leur soutien aux principales "victimes" de cette reddition.   Merci encore à toutes celles et à...

La fête est finie, les lampions sont éteints. Épilogue sur le champ de ruines.

    Le naufrage, par Willy Stöwer, died on 31st May 1931 — Magazine Die Gartenlaube, en:Die Gartenlaube and de:Die Gartenlaube, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=97646   Les messages de sympathie. Depuis le fond du puits, ils font chaud au cœur.    Dr Carine Fondu   Mon cher Pierre,   Quelle désolation de voir le blog torpillé de cette façon: on a raison de dire que les mots peuvent faire autant de mal voire plus que des coups de poignard.  ...

Les seigneurs sylvestres de l'automne

    Article publié avant la reddition       Retour sur des images automnales de 2018   Les bois et les forêts ont bien souffert cet été. Les rus et les ruisseaux, qui se frayent un chemin dans leur vieux socle, ont quasiment tous tari. Abnoba et Cernunnos ont-ils convaincu le Ciel qu'il fallait donner des pluies pour que les bois de chênes et de châtaigniers puissent matérialiser une saine reviviscence et donner aux nuits la permissivité...

La reddition

    La reddition, en général, est un acte qui est associé à une défaite, à une soumission passive ou imposée, à une forme d'impuissance face à une énorme disproportion de forces, tant physiques que spirituelles. Historiquement, on peut assimiler l'Anschluss à une forme de reddition. La reddition, en termes militaires, est l'abandon du contrôle du territoire, des combattants, des fortifications, des navires ou des armements à...

390300