Terres de Nauze

Les voeux municipaux à Belvès

 

 

PAYS de BELVÈS

 

Une cérémonie de vœux, c'est toujours un peu une "routine", quoique…

 

Lors de ce salut à la nouvelle année, les édiles en profitent pour faire remarquer, à juste titre, que les entités qu'ils représentent, ne sont pas seulement des molécules d'un gigantesque domaine mais bien plus des cellules vivantes qui tiennent à s'affirmer par leur dynamisme, leur créativité et, aussi, par le lien d'une communauté autour d'un pôle où, tout simplement, nous sommes amenés à partager bien des moments, parfois douloureux, mais aussi porteurs d'espoir.

En choisissant la métaphore "In media res", les édiles belvésois n'ont nullement fait montre d'un stupide complexe de supériorité mais d'une grande réflexion sur leur devenir dans un castrum qui, jadis, fut chef lieu de district, puis chef lieu de canton ; et, enfin, l'histoire se poursuivant, dans ces vieux murs, ils continuent d'écrire la longue équipée d'une cité qui tient à sa place, sa juste place, dans un bassin de vie où il fait bon demeurer.

 

CLIQUEZ SUR LES IMAGES 

 

 

n° 1

 

Brigitte Pistolozzi, première intervenante, a voulu placer son  intervention sur une note... optimiste. Après 30 ans de vie municipale, elle jette l'éponge pour son activité d'édile municipal. D'aucuns, prématurément, avaient compris qu'elle tirait un trait définitif sur la vie publique. Brigitte n'a, cependant, dit mot  sur l'échéance du conseil départemental. Elle n'est pas pour cette année.

 

 

 

 

n° 2

 

Retenons de l'intervention de Germinal Peiro, président de l'exécutif départemental, que la Dordogne "devrait" en 2025, être totalement connectée à la fibre. Le président du conseil départemental, pour boucler son intervention, s'est lancé dans une adroite figure de style, facile à décrypter, évoquant les ponts. 

 

 

n° 3

 

Pour Christian Léothier, c'est la dernière cérémonie de voeux de sa première mandature.  Le maire, publiquement, s'était engagé à ne faire qu'un mandat ! La tentation fut grande, trop forte, de  revoir cet engagement. Il s'en expliqua.

Cette année, la cérémonie fut, peut-être, plus sobre que d'habitude pour les citoyens mis à l'honneur. On notera qu'un quintet de collaborateurs de la vie communale, fut chaleureusement félicité pour la qualité reconnue des travaux de ces hommes de l'ombre. Discrètement mais qualitativement, ils font vivre en harmonie, la localité. Pour clore, c'est avec l'image juvénile d'un jeune Belvésois que s'est terminé  cet hommage du premier magistrat aux figures  qui  honorent le castrum.  

 

 

 

n° 5

 

Christian Léothier entouré des élus.

 

 

 

Fleurs

 

Deux élues honorées. 

Photo © Bernard Malhache

 

 

n° 6

 

 

De gauche à droite : Olivier Reynald, Frank Dampierre,  Alexandre Gameroff,  Denis Genestal et Jacques Eutrope.  Pour trois d'entre eux, leur intégration au personnel communal remonte à l'époque des mandatures de Claudine Le Barbier.  Ils ont donc servi leurs concitoyens sous l'autorité de trois maires successifs.

 

 

 

n° 8

 

Les Belvésois dans la salle d'honneur de la mairie lors de la présentation des voeux.

 

 

 

n° 7

 

Florian Sorton, meilleur apprenti, félicité et promu citoyen d'honneur.

 

 

Photos Pierre Fabre

 

 

 

 

 



07/01/2020
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres