Terres de Nauze

Le monde apicole doublement endeuillé.

 Le COUX / URVAL & PAYS de BELVÈS

 

Jean-Clément Gamot, vieille figure de l'apiculture belvésoise, s'en est paisiblement allé, ce jeudi matin, dans son sommeil, à sa maison natale de Gauthier.

 

Cette figure de proue du monde apicole décéda, donc, 4 jours après un de ses collègues et amis Jacques Quintois.

 

Jacques Quintois.jpg

Jacques Quintois, apiculteur couxois, s'est éteint au Coux, le 10 février. Il naquit à Barbaste, bourg du Néracais, le 8 mai 1946. C'est à Urval que lui a été rendu le dernier hommage, ce 14 février.

Jean, passionné par la sauvegarde des abeilles, œuvra intensément contre l'invasion des frelons asiatiques.

 

Jacques, il y a quelques jours, participa aux travaux préparatoires à l'A.G. de Terre en Vert. Il partit fort brutalement. 

 



Jacques Quintois

 

 

Jean Gamot fut le pilier majeur de la vie apicole en lisière de Bessède, à Gauthier, où il vit le jour, le 26 avril 1927 puis, définitivement, s'éclipsa ce 14 février. Cet homme du terroir, dans sa propriété familiale, tenta, dans sa jeunesse, d'élever des souris blanches pour la science.

 

Gamot.jpg

 

 

 

Tirant les leçons d'un essai précaire, il changea d'activité et se focalisa, avec succès, sur l'apiculture. Son domaine où règne ce clade d'insectes hyménoptères, si précieux pour l'environnement et la fructification, compte 800 ruches. Au Pays de Belvès, quand on pensait abeille, spontanément, on reliait ces insectes au patronyme de Gamot. Cet exploitant apicole, comme tous ses homologues, professionnels et amateurs, fut profondément affecté par l'invasion du frelon asiatique qui a causé -et, hélas, génère toujours- des dégâts dévastateurs dans ce monde perturbé par un intrus quasiment sans prédateur.

 

 



Jean Gamot

 

 

Jean, pendant les heures noires de l'Occupation, prit des risques énormes en cachant, au sein de ses ruchers, des armes pour la Résistance. 

 

 

Il était naturellement fier de Marie-Jo, sa fille, active dans l'accomplissement de la transmission de son savoir-faire. Au cœur de la cité, elle porte l'image d'une réussite dans ce monde difficile, mais ô combien vivifiant, de l'activité apicole.

 

Jean, aïeul et bisaïeul comblé, recevra l'hommage de sa famille, de ses nombreux amis, de ses partenaires de mission apicole, de ses clients et de toutes celles et de tous ceux qui aiment notre terroir, ce samedi 16 février à 15 h30. Il reposera dans le cimetière de cette commune où il jouissait de la considération citoyenne de tous.   



15/02/2019
17 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres