Terres de Nauze

Le "Merci Téléthon" à Molières

MOLIÈRES

  

Qui n'a pas entendu, sur les bancs de l'école, cette envolée mnémotechnique "Une Corneille, perchée sur la Racine de La Bruyère, Boileau de La Fontaine de Molière".

Ce que les galopins des écoles du Périgord Noir récitaient, à qui mieux mieux, ignoraient souvent, très souvent, c'était où se trouve cette bastide anglaise inachevée du siècle de Louis IX. Ils savaient encore moins que ce joli village, qui devait les aider à s'approprier des patronymes des figures de l'ère de Louis XIV, prenait un s aléatoire et ignoraient par ailleurs que les Molières existent avec ou sans s dans le Quercy, les Cévennes, ou le Dauphiné.

 

Ce nom champêtre, choisi par Jean-Baptiste Poquelin, pour nous petits paysans, était bien proche des moulières dont nous entendions parler : terminologie désignant un terrain très humide, laissé le plus souvent en prairie naturelle.

 

Laissons là ces souvenirs d'enfance car le lectorat volontiers critique, il n'est nullement prohibé d'être cinglant et acerbe, ne manquerait pas de me reprocher de vouloir, une fois encore, bien stupidement donner une leçon ou d'avoir l'insolence outrecuidante de vouloir plagier Pagnol ou Giono ou Bosco. Revenons à Molières pour une manifestation caritative où Marie-Noëlle Faure rencontra des bénévoles de sa grande marche du Téléthon.

 

CLIQUEZ SUR LES IMAGES

 

Annie Vianne et Michel Carrière

Le chaleureux accueil de Molières au "Merci Téléthon" fut bicéphale. Annie Vianne, la présidente du comité des fêtes, en parfaite maîtresse de maison de cette fort belle salle, a su réceptionner ses hôtes  et après les interventions d'usage, s'est ingéniée à diligenter le convivial pot de l'amitié.  Plus émouvant fut l'échange avec Michel Carrière, le papy d'une enfant atteinte d'une amyotrophie spinale infantile (ASI), qui, en 2005, n'a pu connaître son premier anniversaire, en disparaissant à 8 mois. Michel trouva des mots pathétiques pour rendre hommage à ces personnes toujours en mission pour faire avancer la cause.

 

José Daniel, le maire de Molières, en se remettant d'un passage difficile, a tenu à honorer de sa présence, ce rendez-vous du "Merci Téléthon". Marie-Lise Marsat, conseillère départementale, avait prié Marie-Noëlle d'excuser son absence. 

 

Marie-Noëlle

Quelques bénévoles

 

 

Marie-Noëlle, chaque année, change de localité pour encourager le bénévolat pour le Téléthon. Cette battante généreuse, et  ô combien méritante sur tous les chantiers qu'elle entreprend, tient à ce que les petits villages soient chaleureusement remerciés pour le partenariat actif de ses citoyens impliqués dans le charisme d'une mission qui, par essence, est et restera toujours à poursuivre.

 

 

 

Raymond présente le chiffre

 

 

Un joli chèque, présenté par Raymond Valat, pour le Téléthon

 

 

Raymond Valat remercie les  bénévoles

 

José Daniel, maire de Molières, Marie-Noëlle, un maire-adjoint, Raymond Valat et Serge Righi, une autre figure pour qui le charisme a un sens.

 

 

Diplome 4

 

Chez les Valat, le Téléthon, c'est quasiment un sacerdoce. Sabine, la fille de Raymond, reçoit le diplôme du bénévolat pour Siorac.

 

 

Diplôme Molières

 

Dimplome 1

 

Dimplome 3

 

Dimplome 2

 

Diplôme Molières Diplôme Bayac Diplôme Sagelat  Diplôme Montferrand


02/03/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres