Terres de Nauze

Le génie du vrac

 SAGELAT

 

 

 Clémentine Raynaud

Clémentine Raynaud est jeune, accueillante, souriante et charmante... ce qui, manifestement, ne gâte rien.

Clémentine est antiboise. Par affinité et, aussi, par ses liens familiaux, elle a décidé de se détourner de la Grande Bleue pour jouer une carte verte avec le bassin "nauzérois" où ses proches ont monté un pôle d'accueil équestre. Clémentine trouvera, certainement, dans ce village de l'autre sud, une vie paisible qui lui permettra, sans être oublieuse de ce pied d'Estérel où la romancière, poétesse et essayiste Olympia Alberti vit le jour et où Picasso affirma son génie artistique, d'apprécier la quiétude de notre pays vert.  



 

Toutes les personnes qui ont plus ou moins observé le monde de la mercatique, savent bien que le nom d'une entreprise est déterminant pour sa réussite.  On peut même dire qu'une bonne dénomination est un coup de… génie. En retenant "le génie du vrac", Clémentine a trouvé une terminologie qui illustre parfaitement le thème de son marché et qui, sans utiliser un néologisme ou un anglicisme, cible bien sa finalité.

Voyons ce que Clémentine propose à sa clientèle. Dans sa boutique, vous trouverez du pain, pas n'importe lequel… du pain biologique. Le pain de son échoppe vient du four d'Urval, un point artisanal qui mérite d'être connu. Clémentine, partenaire de producteurs locaux, propose des œufs et légumes de la ferme de Marcillac. Là, vous trouverez aussi des pâtes et de la farine dont la fourniture vient des bastides de l'horizon du Villeneuvois. Les clients trouveront aussi divers produits hygiéniques et les productions de la savonnerie saint martialaise.

L'intérêt de l'offre commerciale originale du génie du vrac  est de ne pas concourir au gâchis de l'emballage perdu. Nos points poubelles dégorgent d'emballages non recyclables qui n'ont eu qu'une utilisation unique et qui saturent l'environnement.  

CLIQUEZ SUR LES IMAGES 

  

Devant le génie du vrac

 

Les premiers clients

 

 

Les premières clientes

 

 Les premières clientes

 

 

Les croissants

 

Hélas, notre inoubliable Fernand Raynaud n'est plus de ce monde. Les anciens se souviennent tous de sa saynète des "Deux croissants",  - Garçon, s'il vous plaît, je voudrais un café crème... - avec deux croissants.

 

 

Nelly choisit ses oeufs

 

Nelly choisit des œufs marcillacois 

 

 

 

Les préconisations de Clémentine

 

La charte de Clémentine

 

 

 

Sandrine reviendra

 

Sandrine, en quittant la boutique, a dit "je reviendrai".

 

 

 

Sandrine pensait peut-être à "I'll be back" (« Je reviendrai ») la phrase culte associée généralement à l'acteur américain Arnold Schwarzenegger, qui l'a utilisé dans le film de science-fiction Terminator (1984). Dans le script original, la réplique a été écrite "I will be back" sans la contraction. Historiquement, c'est plutôt à la déception de Mac Arthur, rappelé par l'hôte de la Maison Blanche en mars 1942, qui aurait dit "Je suis sorti de Bataan, mais je reviendrai".

 

 

Photos Pierre Fabre

 

 

______________________________

 

Demain :

 

Ces balises du pont des Abbesses qui font débat.



01/07/2020
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres