Terres de Nauze

Trois galéristes belvésoises

 

PAYS de BELVÈS

 

CLIQUEZ SUR LES IMAGES 

 

 

Le castrum de Belvès, l'été, à chaque pas, place les visiteurs en embuscade devant une maison Renaissance, un ancien hôtel particulier, un panorama ou un savoir-faire artisanal mais aussi dans ces "niches" d'artistes qui révèlent des talents inattendus. Ce samedi, trois galeristes m'interpellaient pour associer ce modeste blog à des mois de travaux, vues ô combien différentes de ce qui nous entoure ou que nous percevons de manière onirique par delà les océans.  Les galeries présentées, aujourd'hui, ne doivent pas occulter tout le déploiement d'autres éclaireurs culturels de ce castrum que sont Bruno Marty et Guy Bernardin. Ces derniers, dans la rue du Fort, ne comptent pas leurs heures pour la satisfaction visuelle des touristes et des autochtones.

 

 

 Trois galeristes

 

 

 

Galerie Jacqueline Joly, 24 rue Jacques Manchotte, ouverte tous les jours de 10 h  à 13 h ou sur rendez-vous.

 

Galerie Thégée, 22 rue Jacques Manchotte.

 

La galerie est ouverte, mais les artistes de Thégée sont souvent au travail dans leur atelier. Une sonnette extérieure permet de les appeler, ou  même  partis en exposition à l'extérieur, alors il est préférable de leur téléphoner avant de venir spécialement.
Tel 06 59 18 09 42 vitrail.lalande@gmail.com
 
Pour la Galerie de Martine Sandoz, le blog reviendra sur son ouverture, dans quelques jours. 

 

 

 

 

 

La galerie de Jacqueline Joly

 

 

IMG_0989

  

Jacqueline a déménagé sa galerie pour avoir plus d'espace. Dans son site, six artistes s'expriment avec des œuvres bien différentes. Un des tableaux, plutôt sombre dans une semi-obscurité propice, représente un souk marocain. Il a été, hâtivement, interprété comme étant la rue du Barry, voire la rue Jacques Manchotte.

Jacqueline, partenaire d'autres artistes locaux, a participé à diverses expositions dont celle(s) de la salle d'honneur de la mairie. 

 

 

 

IMG_0988

 

L'éclectisme de la galerie surprend les visiteurs.

 

 

IMG_0992

 

 

Les marcheurs des Sentiers d'antan ont parcouru la galerie.

 

 

La galerie Thégée ou galerie d'Iris

 

 

La galerie Thégée tutoie la théonymie. Elle nous plonge, phonétiquement, avec une fragrance helleniste dans le monde de l'art. 

 Iris.jpg

 

 

 

 

Tégée relance Tégéa mentionnée dans L'Iliade. Cet important site de l'Antiquité, devenu Tégée,  conserve de nombreuses œuvres de l’architecte et sculpteur Scopas et de Paros. Il a permis de développer les connaissances sur le culte d’Athéna, Aléa en Arcadie.

 

 Théel.jpg

 

Cette galerie associe les œuvres  de Geneviève Lahens, connue dans le milieu artistique sous son pseudonyme d'Iris*, sa créatrice, et de Thierry Lalande, maître verrier,  créateur et restaurateur de vitraux depuis plus de trente ans. Il est également photographe, peintre et sculpteur. Il adore mêler ces [et ses] formes artistiques.

 

 

 

Cette galerie est en souffrance, certainement pas pour l'expression artistique, on ne sait où porter les yeux dans cet espace culturel, mais par manque de place tant les œuvres peinent à trouver le moindre créneau.

 

* Dans la mythologie grecque, Iris, fille de Thaumas et de l'Océanide Électre, donc la sœur des Harpies et d'Arcé, était la messagère des dieux, et principalement d'Héra, comme Hermès, ou Mercure, était le messager de Zeus.

 

 

IMG_0993

 

Thierry, le maître de céans au centre de l'image

 

 

IMG_0994

 

La qualité artistique supporterait qu'il y ait un petit peu plus de place pour les oeuvres.

 

 

IMG_0995

 

Les visiteurs apprécient.

 

 

IMG_20200725_121941

 

Photo © Thierry Lalande

 

 

 

La galerie de Martine Sandoz.

 

 

 

IMG_1005

 

 

Rue des Filhols, à côté de l'Office de Tourisme, Martine, pour l'heure, n'a pas terminé son agencement. Martine nous invitera dans les premiers jours d'août à découvrir ses multiples tableaux. Elle se remet de son "chantier" excideuillois qu'elle est en train de rapatrier.

 

Martine a fortement contribué à l'opération "Vues de la fenêtre" où elle a apporté de belles images prises de sa fenêtre de la rue des Filhols.

 

 

IMG_1004

 

 

Martine fait part à Bernard Malhache de son intention de recevoir, à des heures adaptées aux visiteurs de son exposition, d'ici quelques jours.

 

 

Photos Pierre Fabre

 

____________________________

 

 

 

N'oublions pas que dans la rue du Fort, deux amis travaillent d'arrache-pied pour leurs expositions. Bruno Marty, pour ses travaux photographiques, et Guy Bernardin, le mosaïste. Nous reparlerons d'eux dans quelques jours.



27/07/2020
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres