Terres de Nauze

Après les pluies d'automne

 

 

CARVÈS - St GERMAIN-de-BELVÈS

SAGELAT 

 

 

 

 

Cette image de la passerelle du Valech, prise le 19 mars dernier, donne une idée de la longue intermittence du ruisseau. Le Valech, en fin d'après-midi, le  13 décembre, est toujours à sec à  Écoute-s'Il-pleut.

Photo Pierre Fabre

 

 

Ce vendredi 13 décembre, en fin d'après-midi, Bruno et moi-même sommes passés sur le pont des Pouges pour voir si le Valech, après ces abondantes pluies automnales, avait vu son cours se rétablir. Le bruissement des ondes fut, lors de ce regard, bien perçu et l'on put constater un écoulement franc des eaux du ruisseau. Quelle fut notre surprise de voir que 900 mètres en aval, le lit du Valech était toujours à sec !

Les pluies  soutenues, de la nuit du 13 au 14 décembre, ont permis de renforcer la puissance de l'écoulement. Quelques heures plus tard, il atteignit la confluence d'Écoute-s'Il-pleut où, depuis déjà une quinzaine de jours, le modeste Neufond s'était franchement rétabli.

On pouvait trouver curieux, avec un automne qui a été largement pluvieux, qu'on ait dû traîner jusqu'à l'approche de Noël pour voir se concrétiser la renaissance de nos petits cours d'eau. Ceux-ci, pour apurer le déficit antérieur, ont besoin d'attendre que les vallons soient gorgés d'eau et se délestent de la saturation de leurs terres adjacentes.

 

Tous les ruisseaux du bassin de la Nauze sont maintenant rétablis à l'exception du Branchat, ru  de 2 Km, exclusivement sagelacois, qui est toujours désespérément sec. Un infime filet d'eau de 200 mètres de long se glisse sous les feuilles de l'église de Sagelat à la confluence. 

 

Du jour au lendemain, changement de décor

 

 

 

 

 

Mail - La passerelle à Ecoute s'il pleut 01

 

 

La passerelle d'Écoute-s'Il-pleut 

Photo © Bruno Marty

 

Mail - Le Neufond 01 avant Ecoute s'il pleut 01

 

Le Neufond, à  Écoute-s'Il-pleut, file vers sa confluence.

Photo © Bruno Marty

 

 

 
Refoulement sur le déversoir amont

 

 

Le déversoir amont du moulin, encore à sec,  reçoit le refoulement des hautes eaux du gué. Ce déversoir, probablement, se réactivera pleinement avant le printemps.

Photo Pierre Fabre

  

Canal d'amenée toujours à sec

 

 

Le canal d'amenée du Neufond, malgré les abondantes pluies de décembre, ne s'est toujours pas réactivé.

Photo Pierre Fabre

  

 

 

Une grosse flaque

 

 

Oui, bien que le canal d'amenée n'ait pas encore pu atteindre le bief,  il y a bien une grosse flaque dans ce bassin ; mais, on est loin, très loin, de voir celui-ci au niveau normal qui permettait, jadis, au meunier d'actionner la force hydraulique de l'ouvrage.

 

Photo Pierre Fabre

 

  

 

 

 

Demain : les projets locaux retenus du budget participatif du conseil départemental

D'ici la fin de la semaine : Bruno Marty va pointer, par un édifiant reportage photographique, la rage automnale du Céou.



17/12/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres