Terres de Nauze

Wood Gascogne va-t-il sortir du bois !

 

 

 

 Billet d'humeur sur l'emploi en Terres-de-Nauze. 

  

 

 

Wood gasc.jpg

 

PAYS de BELVÈS

 

 

Landrou.jpg

 

L'image douloureuse d'un pôle de production fermé. Photo Antoine Balandra France bleu Périgord. 

 

 

Pour qualifier la société, nos lexicologues ont eu le trait de génie d'imaginer un terme qui ne soit pas trop cassant et soit doux et acceptable. Ils ont imaginé le libéralisme. Ce système de société, en place depuis la nuit des temps, à aucun moment, n'a été dénoncé par la majorité de nos concitoyens. "On" appréhende, à tort ou à raison, le système contraire qui, pour l'heure, eu égard aux échecs cinglants et dévastateurs que certains systèmes pervers et caricaturaux ont semés, n'est encore qu'une vue de l'esprit.

 

Rappelons la définition du libéralisme. Elle nous vient de son étymologie latine liberalis, généreux, noble, digne d'une personne libre. Historiquement, le libéralisme est une doctrine politique, apparue au XIXème.  Elle réclamait la liberté politique, religieuse, économique, etc., dans l'esprit des principes de 1789.

C'est, donc, dans les arcanes d'une société dite libérale qu'il faut chercher une solution à nos problématiques sociale et d'emploi.

 

Depuis un gros trimestre, Wood Gascogne, à Belvès, a placé 38 de ses employés dans le désarroi.

 

Belvès (24) : un repreneur pour Gascogne Bois ?

 

Un trinôme qui disserte sur une reprise éventuelle de Wood Gascogne. Photo © Bernard Malhache.

 

Nos élus locaux qui, tous, a priori, je n'ai nullement la possibilité et l'intention de fouiller leur tréfonds, s'inscrivent dans le schéma libéral, se démènent -et il faut leur rendre cette justice- pour rechercher une issue qui soit acceptable pour ces victimes du figeage du pôle bois de Belvès. La mission apparaît loin d'être facile.  Pour relancer l'usine Gascogne, une discussion, à l'initiative de Christian Léothier, maire du Pays de Belvès, il y a une semaine, a réuni 17 des 38 employés concernés par la chute  de Wood Gascogne.

N'étant pas invité à cette réunion, -je ne vois pas à quel titre j'aurais pu l'être-, il m'a été rapporté que Jean-Luc Imberty aurait trouvé logique de voir au moins 26 de ces personnes et pourquoi pas  les 38 (26 constituant les 2/3 de 38) pour trouver l'embryon de départ.  

Au niveau local, dans les propos entendus çà et là, on entend un peu tout et n'importe quoi, des raisonnements pleins de bon sens doivent faire face à des pistes moins cohérentes ! Quel est le rôle de Dominique Coutières, P.D.G.  de Wood Gascogne, par ailleurs un homme influent dans les Landes, puisqu'il est le premier vice-président de l'assemblée départementale qui fut jusqu'à son décès, aux mains d'Henri Emmanuelli, tribun humaniste qui, sauf erreur grossière, ne se réclamait pas être un des chantres de l'ultralibéralisme. Quelle est, au-delà du verbe, sa stratégie ? Quelle est la place que peut occuper Jean-Luc Imberty s'il parvient à relancer  le site.

Les fonds publics, en d'autres termes les deniers des contribuables, vont-ils devoir être sollicités. Les contribuables, bon gré mal gré, acceptent, souvent en rechignant, que leurs deniers "arrosent" une entreprise ; mais, sous la condition sine qua non que celle-ci ne s'arrête pas au milieu du gué.

 

Un nom de firme, celui de Coste-Meynot, circule dans le pays, même un peu au-delà du Pays de Belvès, comme étant un virtuel repreneur. Cette société parfaitement crédible dans notre bassin de vie serait, si elle renforçait son emprise sur le Val de Nauze, une belle bouée de sauvetage pour les 38 employés qu'il ne faudrait pas oublier.

Le pôle bois de Landrou, écheveau embrouillé, demeure une affaire bien compliquée qui a besoin d'éradiquer une confusion préjudiciable à la vie ouvrière du Val de Nauze.

 

On dit souvent "il faut donner du temps au temps" ; mais, il ne faut pas oublier que 38 dossiers et, bien sûr, le sort de 38 employés en constituent la trame et ces personnes-là ne voudraient pas être les victimes du libéralisme économique.   

 



09/09/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres