Terres de Nauze

¡Viva la República!

 

Résultat de recherche d'images pour "catalogne république"

 

https://www.google.fr

Image Libération.

 

Au risque de me répéter, personne, en dehors des Catalans, n'a -ou ne devrait- avoir voix au chapitre pour dire qui des indépendantistes ou des anti-indépendantistes, est pleinement qualifié pour définir le bon choix. 

Vouloir se soustraire aux limites territoriales d'un pays, est-ce admissible ? Si c'est la rhétorique de ces théoriciens qui encensent le pouvoir madrilène, pourquoi personne ne s'est élevé lors de la scission de la Tchécoslovaquie.

Les pays de l'ancienne Yougoslavie sont-ils tous dans l'erreur ?

Quand les Australiens ou les Écossais ont, majoritairement, décidé ne pas opter pour une indépendance d'essence républicaine, ceux qui, aujourd'hui, ne veulent pas admettre l'aspiration catalane, à ma souvenance, tout de même, n'osaient pas dire que seuls les féaux de la monarchie britannique avaient des notions d'état de droit.

Quand on entend énoncer les principes d'un d'état de droit, par des partisans d'un régime qui s'appuie, pour la plus haute marche, sur le critère de la naissance, les héritiers du terrifiant dictateur clérical Franco,.. ne manquent ni d'air ni de saveur. 

 

Si les Catalans veulent se dégager du reste de l'Espagne, on peut probablement dire, à la rigueur, qu'il peut traîner, çà et là, des velléités d'un dommageable nationalisme ; mais, si c'est pour se dégager de l'autorité d'une monarchie cléricale héritière du franquisme, qu'il soit permis de se ranger, plutôt, du côté de cette République.

Si les "autorités" qui prétendent détenir les bases de l'état de droit, vont jusqu'à "embastiller" les indépendantistes, pour ces derniers, ce sera manifestement une intolérable et manifeste privation de liberté et de légitimité acquises par le suffrage universel, mais quel honneur d'être arrêtés par des monarchistes autoproclamés lors de la mort du dictateur !

Puissions-nous nous autoriser à émettre le vœu qu'à terme, de l'autre côté des Pyrénées, on puisse, sans risque d'être poursuivi par les héritiers du franquisme, dire avec force ¡Viva la República!

 

 



29/10/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres