Terres de Nauze

Veyrines honore, chaque année, les républicains espagnols assassinés sur son sol.

Le CANADIER

 

 

À Veyrines, depuis des années, les équipes municipales successives ont toujours honoré le devoir de mémoire. La colline de La Raze, le 16 mars 1944, a été un lieu dramatique pour quatre jeunes républicains espagnols, travailleurs de la Main d'œuvre internationale, qui avaient pris le maquis dans les rangs des F.T.P.F. et qui ont été lâchement dénoncés aux valets du maréchal félon. Ces derniers n'ont pas hésité à venir commettre leurs basses œuvres à la Ferme du Canadier.

Tous les ans, dans la fraîcheur matinale du samedi le plus proche du 16 mars, l'A.N.A.C.R. est reçue par l'équipe municipale veyrinoise au piédroit du mémorial de La Raze, pour honorer la mémoire de ces partisans.

Cette année, Maria-Rosa Théophile, une fière descendante de cette génération républicaine espagnole, est venue accomplir le devoir de mémoire pour ces jeunes sacrifiés par la haine stupide de xénophobes lâches et odieux, vassaux d'un régime répugnant et terrifiant.

Maria-Rosa qui, ostensiblement, déploya l'emblème de "son" héroïque République, apprécia d'entendre l'Hymne de Riego* rappeler que cette République a apporté à la Résistance, ses adeptes, pour s'opposer, au nord des Pyrénées, à toutes les formes de dictature en général et au nazisme, en particulier.

Ce sont deux adolescents veyrinois qui ont fait l'appel des martyrs ; l'assistance, pour chacun d'eux, répondit "mort pour la liberté". Pascal Delpech, le maire de la localité, remercia chaleureusement ses collègues élus, pour leur présence, la population pour son assiduité, et l'A.N.A.C.R. pour cette ponctualité dans le devoir de mémoire. Il invita toutes les personnes présentes à rejoindre la salle des fêtes pour un traditionnel vin d'honneur offert par les Veyrinois.

 

 * L' Himno de Riego a été l'hymne des deux Républiques espagnoles. Cet hymne s'est inspiré de textes composés pendant la Guerre d'indépendance espagnole contre l'occupation napoléonienne.

 

  

Hommage aux républicains espagnols assassinés.
 
Pascal Delpech a reçu, pour cette manifestation, Jean-Pierre André, maire de Cladech, Guylaine Arnould, maire-déléguée de la Chapelle-Péchaud, et Brigitte Pistolozzi, conseillère départementale.  
 
Hommage aux républicains espagnols assassinés.
 
C'est Muriel Delmas, coprésidente de l'A.N.A.C.R. qui a déposé la gerbe au pied du mémorial.
 
Hommage aux républicains espagnols assassinés.
 

Minute de silence.
 
Hommage aux républicains espagnols assassinés.
 
Maria-Rosa Théophile déploie le symbole de la République d'Espagne. Notons que ce drapeau, aujourd'hui, est quasiment introuvable.


Hommage aux républicains espagnols assassinés.
 

L'appel des martyrs.
 
Hommage aux républicains espagnols assassinés.
 

Au second plan, Jean-Pierre André, au premier plan, Guylaine Arnould et Brigitte Pistolozzi.


Hommage aux républicains espagnols assassinés.

 

Pascal Delpech remercie l'assistance.

 

Photos Joël Eymet.



19/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres