Terres de Nauze

Les métiers d'art à la filature.

 MONPLAISANT

 

Les journées des métiers d'art

au Moulin du Cros, à Fongauffier,

à la filature dite de Belvès.

 

 

Métiers d'art 
 
Clarianne, "manageuse", [ce substantif qui peut choquer quelques oreilles rétrogrades, a été validé, en 2000, par la "Commission générale de terminologie et de néologie"] du sanctuaire fongauffiérain de la laine, depuis des années, apporte son savoir-faire à ce site d'exception de conservation d'un artisanat qu'il faut surtout préserver. Elle rappelle que les journées européennes des Métiers d'art vont, une fois encore, trouver un lieu extraordinaire sur les bords de la Nauze, pour le week-end charnière de mars-avril.

Clarianne, photo Pierre Fabresur l'image ci-dessus, avouez qu'elle est la charmante fée "nauzéenne", offre le café à Andrée, le chef de choeur de l'Ensemble vocal de Belvès.  Cette artiste, à plusieurs occasions, a rehaussé,  avec de lyriques moments musicaux, la vie de ces vieilles pierres.

 

 
Métiers d'art
Métiers d'art
 

 

 

L'an dernier, les journées des métiers d'art, à Fongauffier, ont eu une belle résonance. Photo Pierre Fabre.

 

Métiers d'art


S'il paraît important de sauvegarder ce sanctuaire de la laine, il est tout aussi capital, pour notre environnement, de préserver ces lieux humides que l'on a malmené par "impéritie". Les zones humides sont aussi nécessaires à l'écosystème de nos cours d'eau, en général, et de notre Nauze, en particulier, que  le travail des vers de terre pour la vie saine de nos champs. Photo Pierre Fabre.

 



29/03/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres