Terres de Nauze

Une plume d'exception à sauver de l'oubli.

 


 

En préambule à son exposé, le conférencier Jean-Paul Socard, brillant universitaire, insista sur la "figure de style" Ouvrière des lettres qui fut employée lors de l'homélie de Georges de Peyrebrune.

 

 
Le printemps, cette année -et ce n'est pas exceptionnel-, trébuche. Il hésite à nous donner un rythme de jours qui justifie le vieil adage "en mai, tu peux quitter tout ce qui te plaît". Ce samedi 20 mai  n'était pas franchement  incitateur aux promenades bucoliques ; pourtant, ce jour là, les amis de la nature, après le Troc des plantes [ce blog y reviendra, en principe, demain]  se tournaient vers l'escapade de Terre en vert. Le public, hélas presque confidentiel, des Musées de Belvès, profita de cet après midi en demi-teinte, pour découvrir Georges de Peyrebrune.
Il n'est certainement pas inutile de rappeler que Mathilde-Marie Georgina Élisabeth de Peyrebrune, dite Georges de Peyrebrune, naquit à Peyrebrune, hameau de Sainte-Orse, le 18 avril 1841. Elle décéda à Paris le 16 novembre 1917. Elle fut une femme de lettres française, auteur de romans populaires : le passage de cette écrivaine mérite grandement d'être conté.
Précisons que le "de" n'a pas à être assimilé à une particule nobiliaire.  Georges est déclarée "enfant naturelle". Avouons que la formation de ce patronyme  sonne fort bien. Jean-Paul Socard s'expliqua fort bien sur cette composition.

 

Georges de Peyrebrune fut une écrivaine d'exception par la richesse de son œuvre, certainement, mais aussi et surtout par ses engagements. Cette féministe osa s'avancer sur la thématique de l'union libre et, aussi, militer contre la peine de mort : cette plaie aussi absurde que terrible qui, au Pays des droits de l'Homme et du citoyen, dut attendre 1981, avec des humanistes de la veine de Badinter, pour être abrogée. La romancière qui partagea le cheminement de Zola fut, aussi, des partisans de Dreyfus, ce qui, à l'époque, n'allait pas forcément de soi.

Si le féminisme, aujourd'hui, a pignon sur rue, au moins en Occident, il s'est imposé après des siècles de militantisme. Georges de Peybrune fit partie du premier prix Fémina. Au début du siècle précédent, elle fut considérée comme une des plus célèbres femmes de lettres.


Les liens épistolaires de Georges de Peyrebrune furent nombreux dont ceux avec Fernand Desmoulins, rien à voir, bien sûr, avec Camille.

 

 

Féministe avérée, déçue par un mariage raté,  Georges de Peyrebrune semble ne pas avoir eu d'aventures, ce qui ne l'empêcha pas d'être un éveil de consciences. Le conférencier a tenu à dire que Georges de Peyrebrune n'était pas une plume régionaliste bien que son œuvre s'appuie sur "Les ensevelis", un témoignage qui mit en avant la tragédie  de Chancelade avec un effondrement des carrières.

 

Georges de Peyrebrune, personnage d'exception, m'était totalement inconnue jusqu'à ce que les Musées de Belvès, par le choix de la conférence de Jean-Paul Socard, ne vienne faire connaître qu'il y a, dans notre Périgord, des plumes hors du commun qui vacillent dans l'oubli. Merci à Jean-Paul Socard pour sa brillante conférence et merci aux Musées de Belvès pour ce thème captivant.

 

 

 

 

 

Non, ce n'est pas un cercle élitiste, c'est tout simplement  une convergence de personnes aimant la qualité des thèmes retenus par les Musées de Belvès.

 

 

 

 Attentive.

 

 

 

 Toujours présente et attentionnée.

 

 

 

 

 

Passionnée.

 

 

Le co-auteur de la maquette du castrum a suivi avec beaucoup d'attention.

 

 

 

 

Noëlle fut captivée.

 

 

 

 

 

Non, Joëlle ne "roupille" pas, elle suit...

 

 

Pour Jacques, c'est fort intéressant.

 

 

 

 

 

Claudine apprécie hautement.

 

 

Pour cette nouvelle Belvésoise, il ne faut rien manquer.

 

 

 

C'est toujours d'actualité.

 

 

 

Attention à l'interro écrite de lundi?

 

 

 

Noëlle a tenu à remettre un petit cadeau au conférencier.

 

 

Photos Pierre Fabre.



21/05/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres