Terres de Nauze

Ultime et court report de vie du blog.

 

 Donner du temps au temps.jpg

 

 

 

Trouver des forces vives pour sauvegarder ce blog, voilà un objectif bien ambitieux ! Elles ne sont pas rares, les bonnes volontés prêtes à s'investir... elles sont tout simplement rarissimes. L'idéal serait qu'elles ne soient pas  totalement introuvables.

Plusieurs personnes aimeraient bien, semble-t-il, que ce blog ne disparaisse pas ; mais, où sont les volontaires pour l'animer ! Quelques espérances semblaient s'être dessinées mais, après réflexion, ces "potentiels repreneurs" ont clairement fait savoir qu'il ne fallait pas compter sur eux. 

 

Tout le monde, ou presque, se plaît à citer ce vieil adage "Aller à l'idéal et comprendre le réel". Cet oxymore, concis dans sa forme, est, cependant, un peu inexact. Jaurès, s'adressant le 30 juillet 1903, aux lycéens d'Albi, a dit : "Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille ; c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel ; c'est d'agir et de se donner aux grandes causes sans savoir quelle récompense réserve à notre effort, l'univers profond, ni s'il lui réserve une récompense."

 

Quasiment tout le monde tente ou essaye de "s'approprier" Jaurès, avec plus ou moins "d'audace";  voire d'un culot puissance X. Jaurès, icône du progressisme, doit se retourner dans sa tombe.

 

En partant de ces deux substantifs bien éloignés, recherchons dans le pragmatisme, un profil qui aura du mal à être idéal, l'idéal est introuvable, pour relayer l'exécrable et minable initiateur de ce blog.

 

 

 

Quel serait le profil le plus adéquat pour reprendre le blog de Terres de Nauze.


Il faut donner aux choses et aux personnes, leur juste dimension.

 

Minimum.

Avoir un embryon de qualité rédactionnelle et d'orthographie.

Savoir se corriger; par exemple avec Word.

Savoir prendre une photographie.

S'intéresser tant soit peu à la vie locale.

 

Un petit plus.

Aimer le bassin de vie que l'on essaye d'assembler, de valoriser et de préserver.

 

Un grand plus.

Avoir un bon carnet d'adresses.

Être introduit, ou reconnu, ou admis dans les cercles associatifs.

Avoir envie de partager et de faire partager les actions positives de nos concitoyens.

 

Le summum du summum facultatif, mais, là, on atteindrait quasiment l'idéal.

Être à l'aise en informatique.

 

________________

 

 

Le blog tend ou devrait tendre à répondre aux attentes du lectorat.

Personne n'attend la même information. Les victimes de la reddition de Wood-Gascogne, certainement, sont plus passionnées par les perspectives qui pourraient les sortir de leur angoisse que par la promenade des moulins qui est envisagée au printemps. Les Belvésois n'ont pas tout à fait les mêmes attentes que les Carvésois, etc.

Il est bien difficile de satisfaire tout le monde, surtout si l'on n'a pas l'information. Certains peuvent être choqués que l'on souhaite l'anniversaire à Truc ou à Machin et pas le sien. L'anniversaire n'est, bien entendu, qu'une occasion de parler de la place qu'un acteur local, pas forcément intervenant sur les planches sagelacoises, souvent en retrait, occupe sur le terrain. L'infirmière qui vient faire une prise de sang, un matin d'hiver, en empruntant une route verglacée, les pompiers qui, au cours d'un repas de famille, sont dérangés pour aller au devant d'accidentés méritent, de temps à autres, que l'on parle d'eux, de leur mission. Celles et ceux qui se gèlent pour le Téléthon, ou pour toute autre vie caritative, pour éduquer les enfants dans la vie courante ou sportive, pour assister les aînés à l'EHPAD, mériteraient bien, eux aussi, plus que celles et ceux qui recherchent la reconnaissance citoyenne, voire la sacralisation, tout en s'en défendant avec énergie, par l'itinéraire, certes aléatoire et bien difficile hors captation d'héritage, mais parfaitement conforme, légal et valorisant du suffrage universel, à être reconnus.

 

C'est un peu tout cela qu'il faudrait mettre en relief sur un blog, lien intercollinaire.

 

Vaste horizon, mission ambitieuse, voire impossible, si l'on reste chacun à attendre que ce soit l'autre qui la promeuve. Il faudrait un blog porté par un assembleur qui disposerait, non d'un réseau, ce serait par trop excessif, mais d'appuis multiples issus du terrain et de la vie citoyenne.

Attention, il ne faut absolument rien attendre en retour ; si ce n'est des piques plus ou moins cinglantes ou des remarques sur les multiples imperfections, les oublis ou les fautes ; mais, c'est, là, l'essence même de la vie caritative et du bénévolat.

 

C'est ainsi que ce blog, présentement un imposant chef d'œuvre d'échec, pourrait, peut-être, comme le phénix, se dégager de son fiasco et renaître de ses cendres. C'est mon vœu de cession. Puisse-t-il ne point être un vœu pieux!

 

 

Ultime tentative de sauvegarde de ce blog.

 

Vendredi 12 janvier 2018 à 20h30, à la salle des fêtes de Sagelat.

En espérant que les agendas d'échéances et de rendez-vous incontournables ne soient pas saturés.

Examen de potentialité(s) susceptible(s) de prendre le relais.

Validation de principe de repreneur (repreneuse) ou abandon pur et simple.

 

 



21/12/2017
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres