Terres de Nauze

Thomas Michel jette l'éponge.

 

 

 

 

Thomas MIchel.jpg

 

 

 

Thomas Michel est maire de St Pompon depuis une dizaine d'années.

 

Ce maire apolitique, comme l'écrasante majorité des premiers magistrats ruraux, n'a pas cru nécessaire d'afficher de sensibilité précise sur ses bulletins de vote. Dans la région, il est considéré, à tort ou à raison,  comme un élu de la mouvance socio-libérale, plutôt favorable à une orientation progressiste. Il a relayé l'actuel président du conseil départemental, à la tête de la communauté de communes Domme/Villefranche-du-Pgd avec, semble-t-il, plus que son assentiment.

 Thomas Michel

 

 

En présentant sa démission au représentant de l'État en Dordogne, Thomas Michel semble bien ne plus trouver dans l'ère de notre temps, les équilibres nécessaires à la poursuite de son action communautaire. Il va même jusqu'à trouver que notre pays est devenu... quasi-monarchique !

 

 Les élus qui affirment qu'ils en ont marre, sont légion. Bien peu, néanmoins, se démettent de leurs prérogatives ; et, quand l'heure des échéances capitales se présente, faisant litière de leur "lassitude", quasiment tous trouvent l'énergie de repartir.

Thomas Michel, au moins pour la présidence de la communauté de communes, a mis ses affirmations en conformité avec ses actes. 

 

A priori, pour l'heure, il s'en tiendrait à assumer ses prérogatives de maire de St Pompon.

 

Lettre à la préfète n° 0.jpg

 

Lettre à la préfète n° 1.jpg

 

Lette à la préfète n° 2.jpg



28/12/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres