Terres de Nauze

Succès de la marche gourmande saint-amandine

 

St AMAND-de-BELVÈS

 

La promenade gourmande saint-amandine

 

 

Pour le lectorat qui ne connaît pas St Amand, précisons que cet appendice du Pays-de-Belvès a été une commune. Elle compta 369 habitants, en 1849.

 

"Nòstres valons rejuntan", expression occitane signifiant "Nos vallons se rejoignent", fut retenue, en 2011, par l'exécutif municipal saint-amandin, mu par Brigitte Pistolozzi, pour illustrer l'osmose  de l'entité collinaire de ces combes et reliefs qui enserrent le Mamarel et dominent la Beuze.

 

 

Cette marche gourmande, toujours très prisée, entraîna 371 participants.   

 

 

  

IMG_4716.jpg

 

Le départ au piédroit de l'église. L'édifice cultuel coiffe la source d'un micro affluent du Mamarel dont l'hydronyme, hélas, n'a pas été mémorisé. 

Photo © Bernard Malhache

 

 

IMG_4718.jpg

 

Il faut éviter de se déshydrater 

Photo © Bernard Malhache

 

 

 

IMG_4720.jpg

 

 

Une fidèle parmi les fidèles de cette escapade gourmande

Photo © Bernard Malhache

 

 

 

IMG_4721 (2).jpg

 

 

Pour le superbe Perdican de 1961, héros de "On ne badine pas avec l'amour", la pièce de Musset, c'est un rendez-vous incontournable.

Photo © Bernard Malhache

 

 

IMG_4723.jpg

 

 

Une étape au crépuscule

Photo © Bernard Malhache

 

 

 

IMG_4725 (2).jpg

 

Jean est prêt pour la prochaine virée.

Photo © Bernard Malhache

 

_________________

 

Demain, lançons une invitation sur les Sentes de l'Histoire, avec l'image d'Épinal de la Nuit du 4 août contée par Jean-Noël Biraben, dans un lieu chargé d'histoire qui subit de plein fouet les conséquences de la Révolution.

 



27/07/2019
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres