Terres de Nauze

Pluv 224. Première réunion 2017 du bureau local de l'ANACR.

 

CIMG3347.JPG

 

La coprésidente a, à sa gauche, Élise Belgaric, de Montferrand. Elle a rejoint le comité du Val de Nauze.  Élise, cependant, est loin d'être dépaysée car elle est saint-germinoise de coeur. 

 

Le bureau de l'ANACR du Val de Nauze s'est réuni à la mairie-annexe de Monplaisant, le 19 janvier.

 

CIMG3346.jpg

Brrr !!! on est en hiver et il faut bien une bonne heure pour casser la froidure de la salle.

 

Premier thème abordé, par Jean-Claude Eymet, la séance de cinéma au Buisson, le 30 janvier, à 9 heures. Cette séance présentera des films immanents à la Résistance.

Second sujet, le Concours national. Le sujet est "Négation de l'homme dans l'univers nazi".

Troisième chapitre, la cérémonie du Canadier. Elle aura lieu le samedi 18 mars à 11 heures.

Enfin, la Journée nationale du 27 mai. Cette année, elle mettra en relief les gendarmes qui ont aidé la Résistance et, tout particulièrement, le maréchal des logis Paulin Dubeau, qui assista la Résistance locale. Muriel Delmas, qui aurait aimé que la caserne de gendarmerie prenne le nom de ce sous-officier, s'est heurtée à l'impossibilité de faire aboutir cette idée. Elle a donc proposé au maire du Pays de Belvès de dénommer l'impasse, non identifiée, qui accède à la gendarmerie. Cette impasse se greffe sur l'avenue Eugène Le Roy. Christian Léothier lui a donné l'assurance qu'il y serait favorable. Il semble permis de croire que cette proposition ne rencontrera pas d'objection, a fortiori, d'hostilité.

 

CIMG3355.jpg

Serge, le nouveau secrétaire, prend note pour le C.R et pour "La voix de la Résistance".

 

Notons que l'assemblée générale de l'association aura donc lieu le 27 mai, à 9 heures, dans la petite salle de la mairie de Sagelat. Le traditionnel repas associatif, comme les années précédentes, aura lieu à la salle des fêtes de Monplaisant.

 

La cérémonie au mémorial du Val de Nauze suivra.

 

CIMG3356.jpg

 

Robert acquitte sa cotisation. 

 

Robert Rougier ira, à la mi-février, à la cérémonie du Pont de Laveyrat, haut lieu d'un drame  du maquis corrézien. Il y représentera le comité local de l'ANACR.

 

Muriel Delmas, en aparté, a parlé d'Hélène Rispal qui a hébergé et protégé des israélites pendant l'occupation et qui pourrait devenir "juste parmi les justes". Le dossier va être suivi par la Fondation Yad Vashem qui est à Jérusalem. 

 

CIMG3361.JPG

 

Un petit bout de galette, même pour celles et ceux qui n'ont aucune affinité avec la monarchie, n'a jamais fait de mal à personne.

 

 

 

 

Photos Pierre Fabre.



20/01/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres