Terres de Nauze

Maxime Carbonnier, un chantre de l'aéromodélisme.

 

En 1942, dans "Pilote de guerre", Antoine de Saint Exupéry écrivait "L'aventure repose sur la richesse des liens qu'elle établit, des problèmes qu'elle pose, des créations qu'elle provoque."

Aujourd'hui, le monde cherche désespérément une paix universelle. L'aventure de l'aéronautique, elle, se poursuit. Intéressons-nous à un sympathique adepte de l'aéromodélisme qui nous ouvre à sa passion.

 

 

Reour sur le meeting aérien.

 

Maxime Carbonnier partage plusieurs passions. On l'a trouvé, il y a quelques années, au chevet de la Nauze. Il a, alors, impressionné, celles et ceux qui aiment notre petite rivière par sa maîtrise du sujet de l'eau. Maxime, c'est aussi -et surtout- un adepte de l'aéromodélisme et, chaque année, pour la fête aérienne, il amène nombre de visiteurs à s'intéresser à cette discipline qui gagne, chaque jour un peu plus, ses lettres de noblesse aériennes.

Maxime, dans notre Périgord Noir, du ciel, fouille notre terroir avec ses drônes à hélices ou à ailes fixes qui permettent d'enrichir la connaissance du terrain sans mettre en piste des engins infiniment plus lourds, polluants et... plus coûteux.

 

France 3 Périgords, lors du meeting, lui a accordé une juste et belle place et, cerise sur le gâteau, a annoncé qu'en 2018, un rassemblement international sur l'aéromodélisme est en voie de promouvoir cette technique qui a un horizon sans limites devant elle.

 

 

Reour sur le meeting aérien.
 Un public captivé.
________________
 
 
L'aéroclub belvésois est une association dynamique qui réunit des dizaines de bénévoles. Par leur présence et leur assiduité, ils font vivre l'aéronautique au niveau local. Depuis l'an dernier, notre ami Daniel Blanchez, un de ses plus solides pivots, a abandonné la présidence de ce collectif. Cette association, pleine de synergies, actuellement, a choisi Alain Valloron comme président ; mais, Daniel, son partenaire associatif, n'a pas pour autant  tourné le dos à cet aéroclub qu'il anime depuis bien des années et qu'il a présidé. Une association, comme toute société, n'est vraiment vivante et dynamique que quand ses premiers rôles sont assumés dans la richesse de l'alternat et de la diversité. C'est donc, aujourd'hui, plutôt un binôme qu'un personnage qui "pilote" ce collectif.
Daniel, c'est un peu l'âme vivante de notre Camp de César, plateau bessedois où jamais le tribun romain ne mit les pieds, et son humanisme a émerveillé, notamment quand il s'est investi pour que les pensionnaires du Bercail puissent savourer ce plaisir extraordinaire de découvrir notre belle contrée vue du ciel.
 
 

Daniel Blanchez.jpg
 

 

 

Rétrospective
 en images
du meeting du 15 août,
contribution
de Daniel Blanchez.
 

 Daniel Blanchez

photo Pierre Fabre

 

 
 

 
Reour sur le meeting aérien.
 
Un avion prêt à décoller. 
 

Reour sur le meeting aérien.

 

 Le manche à air, appelé par dérision chaussette, indique un faible vent d'est.

 

Reour sur le meeting aérien.

 

Le public suit avec attention.

 

Reour sur le meeting aérien.

 

Environ 2 000 spectateurs ont bravé la météo indécise et pris les dispositions pour joindre, dans les temps, les parkings.

 

Reour sur le meeting aérien.

 

Ils attendent la décision permissive pour décoller.

 

Reour sur le meeting aérien.
Le commentateur scrute le ciel.
 
________________________
 
 
Demain, le blog  s'ouvrira, grâce au reportage photographique de Bernard Malhache, sur une manifestation, toujours très prisée, à Siorac, avec la Foire aux vins.


21/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres