Terres de Nauze

Lucien Pampouille fut une authentique figure de la ruralité.

 

Pampouille.jpg 

 

 

 Lucien Pampouille s'est éteint, à 91 ans, en ce début d'année 2018. Il vit le jour dans les reliefs des Hauts de Couze à Montferrand-du-Périgord. Après la Libération, il postula pour un emploi aux Ponts & Chaussées, aujourd'hui, on utilise la terminologie d'Équipement, et il fit carrière dans cette administration*.

 

Lucien passait pour un employé qui manipulait superbement la faux, cet outil manuel que bien peu, de nos jours, savent  utiliser et dont l'emploi requiert une méticuleuse habileté. Lucien, ami de la nature et de la protection de l'environnement, avait des passions qui s'inspirent des traditions champêtres.

Citoyen empreint de solides convictions progressistes, lors des élections municipales de 1983, il soutint un baroud d'honneur, avec un résultat parfaitement honorable, face à un appareil municipal présumé inexpugnable. Il mit de l'humour dans sa campagne, en glissant une note métaphorique "Entre l'écorce et l'arbre, il y avait le ver".  

Lucien a été inhumé dans la sépulture familiale, au cimetière de Belvès, le 10 janvier, où il a rejoint son épouse décédée en 2013. 

 

 

* En 1947, l'appellation de cantonnier des Ponts et Chaussées est remplacée par "Agent de travaux des Ponts et Chaussées". Cette terminologie, en 1991, deviendra "agent d’exploitation" avec la création du corps des agents d’exploitation des Travaux Publics de l’État, pour les agents travaillant en Direction départementale de l’Équipement ou des agents d'exploitation de la route ou agent d'entretien de la voirie, pour la fonction publique territoriale.

 



17/01/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres