Terres de Nauze

Les écrevisses de la Bessède, hélas, sont... californiennes.

L'écrevisse autochtone, agent écologique, tant de nos eaux vives que de nos étangs, a quasiment disparu de la faune aquatique.

 

Un fol espoir. Il y a une dizaine de jours, Bruno et moi-même sommes partis observer l'épanchement du Raunel où la présence d'écrevisses autochtones nous avait été signalée. Après une grosse demi-heure d'observation, par une superbe journée automnale d'octobre, voilà qu'enfin Bruno remarque dans le mince filet d'eau, une écrevisse qui ne semble nullement effrayée par notre observation.

Le chasseur d'images, comblé par cette découverte, la photographie sur tous ses angles ; et, persuadés d'avoir vu l'écrevisse qui, jadis, était l'objet d'une pêche  ancestrale, nous repartons des prairies du Raunel pour que Bruno puisse réaliser son montage photographique.

 

Par acquis de conscience, je me suis tourné vers un ami pêcheur et vers la Fédération de pêche, pour obtenir un avis autorisé sur les images prises par Bruno.

 

Une grosse déception. La double réponse balaya d'un trait, nos espérances. Si Bruno a bel et bien pris de superbes images, celles-ci, hélas, montrent des écrevisses, certes, mais des écrevisses de Californie. Ces dernières sont considérées, dans nos espaces aquatiques, comme indésirables. 

 

 

 

04 - Ecrevisse.jpg

 

Ce crustacé, nullement effrayé, ne s'est pas enfui quand Bruno le photographia. Photo © Bruno Marty

 

07 - Ecrevisse.jpg

 

Les pinces, certainement terrifiantes pour les proies, sont superbes. Photo © Bruno Marty

 

01 - Le Raunel.jpg

 

 

 

Le Raunel, comme tous les cours d'eau, au coeur de cet automne, attend de fortes précipitations pour  sortir de son étiage. Photo © Bruno Marty

 

02 - Ecrevisse.jpg

 

 

Cette écrevisse semble avoir eu des problèmes sérieux car elle ne dispose pas, ou plus, des pinces qui lui permettent de saisir ses proies. Photo © Bruno Marty

 

05 - Le Raunel.jpg

 

 

Un décor aquatique où la fragilité de l'écosystème demeure permanente. Photo © Bruno Marty

 

06 - Ecrevisse.jpg

 

Bruno, là, a voulu nous livrer une superbe image où la richesse photographique prend toute sa dimension. Photo © Bruno Marty

 

 

Le Président

Jean-Marie RAMPNOUX                                    

 

Fédération de Dordogne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique

16 rue des Près - 24000 PÉRIGUEUX

Tél : 05.53.06.84.20

Mail : federation.peche.24@gmail.com

Site internet  : www.federationpechedordogne.fr



 

---------- Message transféré ----------
De : Fédération de Pêche de Dordogne <federation.peche.24@gmail.com>
Date : 23 octobre 2017 à 15:04
Objet : Re: 4 photos pour envoi
À : pierrefabre@infonie.fr


Bonjour,
Nous accusons réception de votre mail du 19 courant relatif à l'envoi de 4 photos d'écrevisses. Il s'agit d'écrevisses de Californie (Pacifastacus leniusculus) plus communément appelée "Signal". C'est une espèce susceptible de créer un déséquilibre biologique,  elle est classée indésirable, il est donc interdit de la relâcher dans le milieu.
Restant à votre disposition,
Bonne réception,
Cordialement.

Le Président

Jean-Marie RAMPNOUX                                    

 

Fédération de Dordogne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique

16 rue des Près - 24000 PÉRIGUEUX

Tél : 05.53.06.84.20

Mail : federation.peche.24@gmail. com

Site internet  : www. federationpechedordogne.fr



 



27/10/2017
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres