Terres de Nauze

Le symbole du 18 juin a peu mobilisé, cette année.

PAYS de BELVÈS 

 

 

Force est de  constater que cette année, 75 ans après la Libération de la majorité du pays, dont de la Dordogne,  la mobilisation pour ce 18 juin fut tout simplement symbolique. Il faut bien admettre que le devoir de mémoire appelle souvent les citoyens à se réunir pour les commémorations : 19 mars, 8 mai, 27 mai et 11 novembre. 

 

Gardons-nous cependant de penser que nous sommes à l'abri du retour sur la scène opérationnelle, de ces sinistres courants haineux, stupides et dévastateurs qui ont enclenché la plus terrible tragédie de tous les temps et  mis en péril, la paix en Europe et dans le monde. 

 

 

IMG_2414.jpg

 

Les porte-drapeaux fidèles à ces rendez-vous commémoriaux.

 

 

IMG_2415.jpg

 

Les soldats du feu, soldats de la paix, guidés par le capitaine honoraire Guy Ferber, ont ouvert le tout petit cortège.,

 

 

 

 

IMG_2417.jpg

IMG_2418.jpg

 



Tour à tour, Christian Léothier, maire, et Gilles Heyraud, maître de cérémonie de cette commémoration, ont lu le message du gouvernement et celui du 18 juin 1940

 

 

 

 

 

 

IMG_2420.jpg

 

 

Les porte-drapeaux ont incliné leur étendard pour la sonnerie "Aux morts".

 

 

IMG_2416.jpg

 

Unique graine d'espoir, une jeune, toute jeune personne présente pour cette cérémonie. 

 

Photos Pierre Fabre



20/06/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres