Terres de Nauze

Le grand débat au Buisson

 

 

Le grand débat au Buisson

 

 

IMG_1584.jpg

 

 J-Marie Gouin, maire du Buisson, avec à sa gauche, Marie-Lise Marsat, conseillère départementale.

 

 

Une cinquantaine de personnes ont échangé, ce 2 mars, lors du "grand débat citoyen" à la salle des fêtes du Buisson.

 

Jean-Marc Goin, le maire du Buisson, a, d'entrée de jeu, signifié que ce débat avait des pistes mais que tout un chacun pouvait l'enrichir avec des ajouts.

 

Au Buisson, cité qui naquit sous le Second Empire avec l'arrivée du chemin de fer, on ne pouvait faire l'impasse de parler de ce lien qui n'est pas, pour le moins, au plus haut de sa forme. On peut regretter que les interrogations soient formulées en méconnaissance du partage des rôles. Le chemin de fer, comme tout théâtre sociétal, comporte ses bâtisseurs, ils nous ont transmis leur legs historique. Aujourd'hui, on cerne plutôt mal qui est le metteur en scène, la SNCF comptable de ce legs ou le conseil régional souverain des orientations pour les T.E.R ! Qui assume le financement des chantiers, de sa vie au quotidien et des projets… Ce sont les partenaires, les contribuables et les citoyens. Ces derniers peuvent être, à tour de rôle, des clients ou des usagers. Attention, ces deux terminologies ne sont pas des synonymes !

Cela, manifestement, n'est pas clair pour tout le monde.

Le maire du Buisson a indiqué qu'il percevait un embryon virtuel de recomposition du fret qui est quasiment abandonné dans la ruralité. Pour lui, nos routes sont en situation d'insuffisance voire critique. Il faut redonner une part  bien plus importante au rail. Il salua le travail de Marie-Lise Marsat, conseillère départementale, qui se défend "bec et ongles" dans cette voie.

Au Buisson, on est au cœur de la ruralité. Cela pose le problème des "déserts" ruraux où la voie informatique est souvent en souffrance. Marie-Lise Marsat souligna que le cœur des villes, bien équipé avec d'excellents moyens, se différencie des banlieues qui vivent parfois plus mal que nos campagnes.

Les dérives de notre temps font que les citoyens sont soumis à l'informatique, cela a introduit une réaction "épidermique" sur ce moyen désormais incontournable. Le mot dictature a été lâché.

 

Un intervenant releva cette terminologie. Il parla avec beaucoup de justesse. On attend tout de l'état mais nous, que pouvons-nous lui apporter.

Certes, les verrous sont parfois, voire souvent, trop souvent bloqués. C'est aux citoyens de les mouvoir, c'est, certainement, ce que les "gilets jaunes" font ou tentent de faire. Le débat  ramena un peu à eux car ce sont eux qui ont amené la société à s'interroger. Ont-ils raison ou tort, en totalité, en partie ? C'est difficile, voire impensable, de voir une remise en cause sociétale par cette interpellation non structurée qui part dans tous les sens sans réelle coordination.

Beaucoup de remarques diverses mais peu d'ouvertures sur des axes de fond.

On notera que la jeunesse brilla par son absence à ce débat, si ce n'est qu'une jeune étudiante, plus de deux siècles après la pugnacité d'Olympe de Gouges, exprima avec un zest d'humour dans son verbe, qu'à son sens, il n'y avait pas égalité entre les hommes et les femmes.

Un intervenant émit la terrifiante remarque qu'il y a trop de monde sur la Terre. C'est, certainement, exact ; mais, mis à part un épouvantable et gigantesque génocide ou une impensable prise de conscience collective, on ne voit pas comment on peut résoudre cette équation.

 

Le maire apprécia la qualité du débat. Il s'est réjoui qu'il n'y ait pas eu d'interlocuteur du pouvoir en place. Selon lui, cela aurait pu provoquer des tensions ou des dévoiements. Il se réjouit, aussi, d'être le pivot d'une cité qui compte 70 associations, ces dernières constituent les indispensables liens d'une vie citoyenne. Sans elles, nous serions une communauté totalement atone.

 

IMG_1574.jpg

 

Concrètement, que peut-on attendre d'un débat de cette veine ? C'est à chacune et à chacun de juger sur sa pertinence... ou sur sa totale inutilité.  

 

Photos Pierre Fabre

 



03/03/2019
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres