Terres de Nauze

Le dédale belvésois s'enrichit de miroirs.

 

 

L'an dernier, en présentant son dédale, Chantal Léothier a surpris. Un dédale, depuis l'Antiquité, est un labyrinthe où les promeneurs se perdent un peu.

Au niveau artistique, c'est plutôt une auberge espagnole. Cette année, il y avait, parmi les créations innovantes, des artistes espagnols qui ont donné quelques originalités à ce parcours dans cette cité belvésoise.

 

 

Le dédale belvésois s'enrichit.

 

Chantal Léothier présente ses hôtes.

 

Le dédale belvésois s'enrichit.

 

 

 

 

 


 

 

La perspective de l'avenue Michel Giffault.

 

 

 

La traduction de l'inspiration du créateur espagnol.

 

 

Le jeu des miroirs au dessus de la salle des musées.

 

 

 

 

 

  • Francis Rigenbach, le sculpteur doissacois devenu directeur artistique des Ateliers de Lascaux,  a suivi avec intérêt la progression dans ce dédale 2017. 

 

 

 

 

Le dédale belvésois s'enrichit.

 

 

 

Le dédale belvésois s'enrichit.

 

 

Le dédale belvésois s'enrichit.

 

 

Le dédale belvésois s'enrichit.

 

 

 

 

Ces personnes ne sont pas perdues dans le dédale.

Photos Pierre Fabre.

 

La photo ci-dessous est © Bernard Malhache.

 

 

BELVES     LE PARCOURS   DEDALE 2017  INAUGURE

 

 

Un raout bien sympathique. 

 

________________

 

 

Résultat de recherche d'images pour "pouce levé"

 

Pouce... le reste va venir :

 

   - la fête de Monplaisant.

   - une kermesse réussie.

   - la journée écologique de la filature.

   - Alain Crouzil, un artiste belvésois de coeur. 

  - l'école de Sagelat toujours lauréate de sa participation au devoir de mémoire.

   - les chansons cathares à sauver de l'oubli.



26/06/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres