Terres de Nauze

31/10. Le centenaire de l'Armistice du 11 novembre, à Sagelat

 

 

 

Louis Lasfargues.jpg

 

 

Louis Lasfargues naquit le 2/12/1878 à St Germain. Ce caporal du 99ème R.I. tomba à Gomont (Ardennes) le 31 octobre 1918, il y a donc tout juste 100 ans aujourd'hui. Il est le dernier mort de la guerre pour son bassin de vie et l'une des dernières victimes de cette tragédie mondiale. Les premiers morts se sont entre-tués, quelques heures avant l'ouverture officielle des hostilités, le 2 août 1914. Le caporal Jules Peugeot du 44ème R.I. basé à Lons-le-Saunier, tenta, à Joncherey, aujourd'hui en Territoire de Belfort, de s'opposer au viol de la frontière par le sous-lieutenant Albert Mayer, du 5ème régiment de chasseurs, basé à Mulhouse, alors terre germanique.  Le dernier mort, le soldat de 1ère classe Augustin Trébuchon du 415ème R.I. tomba, à 10h50, le 11 novembre 1918, à Vrigne-Meuse (Ardennes).

 

Louis Lasfargues, saint-germinois par sa naissance, figure sur les monuments aux morts de Monplaisant et de Sagelat. Il sera donc honoré sur les deux rives de la Nauze, ce 11 novembre prochain. Louis Lasfargues avait un double attachement : Lacassagne à Monplaisant et Bugou à Sagelat. Il repose dans la tombe 414 de la Nécropole nationale de Rethel.

 

_____________

 

 

 

 

Roger Boutry.jpg Le cortège, ouvert par les porte-drapeaux, gendarmes, sapeurs-pompiers et personnalités des forces vives, se constituera sur le parvis de la salle des fêtes. À 14h50, il évoluera pédestrement en passant par le stade municipal et le pont des Abbesses. La progression aura pour fond musical,  "La marche de Novembre", œuvre de Roger Boutry,  interprétée par la Garde républicaine.

Roger Boutry,

compositeur de "La Marche de novembre"

 

 

 

La cérémonie débutera à 15h.

 

  • Lila une jeune étudiante situera la Première Guerre mondiale dans l'histoire.
  • Olivier Merlhiot, maire, donnera lecture  du message ministériel.
  • Tanguy Foutrin procédera à l'appel des 22 morts.
  • Quentin Foutrin  dira quelques mots sur chacun d'eux.
  • Le Dr Jean-Noël Biraben devrait réciter "Le retour", poésie écrite par Lucien Boyer à son ami Fernand Lebailly, lieutenant au 36ème de ligne.
  • Dépôt de la gerbe municipale par des descendants de Louis Lasfargues, dernier mort de la guerre
  • Sonnerie "Aux morts"
  • Minute de silence
  • Jocelyn Durangeon, slameur, interprétera les 7 couplets de la Marseillaise

 

 

Poètecompositeurchansonnier et goguettier français, Lucien Boyer, Montmartrois, membre de la goguette du Cornet, naquit le  janvier 1876 à Leognan (Gironde). Il décéda le  juin 1942 en son domicile dans le 9e arrondissement de Paris. Il a interprété ses chansons et fut auteur de livrets de revues.

En 1920, il est décoré de la Légion d'honneur, en récompense de services rendus durant la Grande Guerre comme "chansonnier aux armées".

Il est le père du réalisateur, scénariste et auteur français de chansons populaires Jean Boyer. Wikipédia

Résultat de recherche d'images pour "lucien boyer le retour"Lucien Boyer.jpg
Lucien Boyer

 

 

Après la cérémonie. Vin d'honneur dans la petite salle du rez de chaussée de la mairie.

 

Au premier étage, une toute petite exposition, sur la table de la salle du conseil municipal, réunira des documents et photographies confiés par les familles des poilus.

 

 

 



31/10/2018
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres