Terres de Nauze

La quatrième circonscription vire au... féminin.

 


 

 

On peut disserter à l'infini sur la parité et trouver que ce principe imposé par la loi malmène l'article n° 1 de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme et du Citoyen, force est d'admettre que si le législateur n'avait pas préconisé ou imposé la parité, les majorités quelles qu'elles soient, se seraient accommodées encore longtemps du déséquilibre des genres dans la recherche de leurs candidats.
 
La loi no 2014-873 du 4 août 2014 pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes, est une loi française qui vise à combattre les inégalités entre les femmes et les hommes. Elle a été adoptée par le Parlement, le 23 juillet 2014, et promulguée le 4 août 2014. 
 
Sans cette loi, il paraît hautement probable que la gent féminine aurait eu à supporter encore longtemps d'être largement dominée.
 
Pour la première fois, le siège de député de notre circonscription ira à une femme. On ne peut que s'en réjouir!
La multiplicité des candidatures, les surprenantes ambitions personnelles, les "forfaitures" internes des sensibilités concurrentes, le vote "utile", le suivisme, la lassitude et l'écœurement populaire, justifié ou injustifié, ont fait que dimanche, seulement deux dames pourront solliciter les suffrages de nos concitoyens. Jacqueline Dubois, postulant pour la mouvance favorable à la "monarchie présidentielle jupitérienne" et Émilie Chalard, la jeune candidate de la France insoumise.
 
On a pu remarquer, ça et là, des résultats contrastés. Le candidat adoubé par le "vallssiste", président du conseil départemental, a réalisé un excellent score dans le Val de Nauze, atteignant même la majorité absolue à Siorac-en-Périgord, le maire de Saint Pompon, sans soutien politique majeur, a obtenu plus de 44 % des suffrages dans sa commune... ce qui n'est pas le cas pour tous les maires impétrants lors de ces législatives. Ces particularités locales n'ont pas empêché les grandes tendances de la circonscription. La victoire plus que probable de Jacqueline Dubois se dessine mais la résistance insoumise d'Émilie Chalard n'est pas, pour autant, à sous-estimer. 

 



12/06/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres