Terres de Nauze

René Coustellier, dit Soleil, n'est plus.

 

 

Soleil

René Coustellier, le 4 mars 2006, lors de la cérémonie de Vaurez. Photo Pierre Fabre. 

 

 

 

René Coustellier, ancien résistant des FTPF, qui a constitué un populaire réseau local de Résistance est décédé à Arles le 3 juin.

 

Ses obsèques civiles auront lieu au cimetière central de cette ville ce jeudi 8 juin à 10 heures.

 

Ses camarades de résistance, aujourd'hui, sont fort peu nombreux. Il avait rejoint les FTPF en Périgord en 1943 et son périmètre gravitait autour de Belvès. Michel Carcenac, dans "Un ingénu dans la Résistance" raconte son accueil par Max Lévy, aux Fargues, sur la commune de Carvès.

"Mais c'est le soleil du midi qu'on nous envoie" et voila le nouveau nom trouvé. "Dès qu'il se met à parler je suis transporté dans un film de Pagnol. C'est la voix de Raimu, plus rapide, mais avec le même accent et les mêmes expressions, les phrases qui commencent par des : Oh ! Toi ! Untel ! Les mots sont percutants, précis. Il a une aura exceptionnelle. C'est un meneur d'hommes, nous sommes fascinés.".

 

L'image, on ne peut plus populaire des années qui ont suivi la Libération, depuis longtemps, s'est glissée vers l'évanescence. Le cercle de ses admirateurs s'est bien restreint. René Coustellier n'hésitait pas à s'exprimer, avec son verbe tonitruant, mais il est devenu un personnage largement controversé.

 



05/06/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres