Terres de Nauze

Le lundi de Pentecôte, c'était l'auberge espagnole

PAYS de BELVÈS 

 

 

Celles et ceux qui prennent le train savent que, parfois, ceux-ci peuvent ne pas être à l'heure ; et d'aucuns, oubliant qu'une écrasante majorité de flux, elle, est bien à l'heure, se plaisent, sans avoir la moindre notion des causes, de commenter les retards et les perturbations.

 

Ce blog, lui, n'est pas toujours à l'heure, c'est dû à la saturation de l'actualité... et à la faiblesse de l'assembleur. C'est le cas, aujourd'hui, en revenant sur l'auberge espagnole du 10 juin, lundi de Pentecôte. Ce lundi jouissait plus de conditions de la fraîcheur des Asturies que d'un printemps  andalou.

 

_______________

 

 
L'auberge espagnole du lundi de Pentecôte, à Belvès, est la manifestation printanière de Bel'Fêtes.
 
 
Quelques mots sur l'auberge espagnole.
 
Selon https://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/auberge+espagnole  c'est un lieu ou une situation où on ne trouve que ce qu'on y a apporté . Pour d'autres, c'est un endroit où on trouve de tout, où on rencontre n'importe qui .

 

 

Origine

Le  sens indiqué, l'original vient de la mauvaise réputation qui, dès le XVIIIe siècle, était faite par les voyageurs étrangers aux auberges espagnoles où il était conseillé aux visiteurs, s'ils voulaient manger à leur faim, d'amener eux-mêmes de quoi se sustenter et se désaltérer, soit parce que l'auberge offrait le gîte mais pas le couvert, soit parce que la qualité et la quantité de ce qui leur y était servi étaient très critiquables.

Mais un nouveau sens de cette expression est apparu assez récemment, et on lui donne d'autres explications possibles, éventuellement complémentaires :

- chacun amenant son repas, on trouvait dans l'auberge, une grande variété de nourritures ;
- une faune très variée fréquentait les auberges placées sur le chemin du pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle, puisqu'on était susceptible d'y croiser des gens venus de très nombreux pays différents.

 

 

 

IMG_2363.jpg

 

 

L'apéro proposé par l'aubergiste

 

 

 

IMG_2369.jpg

 

Il ne fut pas boudé.

 

 

IMG_2365.jpg

 

Le libre-service

 

 

 

IMG_2366.jpg

 

 

Bernard était à la cuisson des frites

 

 

IMG_2367.jpg

 

Il me semble reconnaître ce personnage qui labourait le Bloy...  il y a quelques années.

 

 

 

 

 

IMG_2370.jpg

 

 

Une convive plutôt connue

 

 

 

IMG_2371.jpg

 

Il y avait une tablée... vosgienne.

 

 

 

IMG_2375.jpg

 

Mais aussi d'autres avec des autochtones.

 

 

 

IMG_2376.jpg

 

Car le bon vin de Saint Émilion
Ça vous donne un cœur de lion

"Billy le Bordelais". Jo Dassin 1970

 
IMG_2372.jpg

 

Ce placide convive serait-il plutôt désabusé ?

 

 

 

IMG_2377.jpg

 

Sont ce des édiles ou des huiles ?

 

 

IMG_2378.jpg

 

Quelques "vélosolex" amendés donnaient de la couleur.

 

Photos Pierre Fabre



23/06/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres