Terres de Nauze

Exposition en solo à St Cyprien. Volet n° 1.

SAINT CYPRIEN

 

Aujourd'hui, traversons notre Dordogne et rejoignons St Cyprien. Au passage du pont, on remarque sur la rive couxoise, elle est la berge convexe,  que l'étiage estival, certes sévère, n'est pas le plus inquiétant de ces dernières années. Gare aux effets d'une canicule aoûtienne toujours possible. En atteignant Roquelong, on voit les rochers du fleuve hors d'eau. Le thème de notre sortie n'est pas là. Nous allons découvrir la superbe galerie d'Édik Odéhon. Elle peut réceptionner, en temps normal, simultanément jusqu'à 80 visiteurs.

Le galeriste précise que le lieu d'échange et de partage qu'il a ouvert là depuis 4 mois, est exclusivement privé. Cela ne l'empêche nullement de parfaitement fonctionner et, depuis son ouverture, il en est à sa quatrième exposition. Précisons, tout de même, que cette galerie conviviale, claire, accueillante et merveilleusement agencée, à cause de la pandémie, impose, comme tous les lieux publics, le port du masque, pour respecter les prescriptions sanitaires ; mais, là, nous découvrons un bijou de la rive droite. 

 

 

La galerie Édik Odehon, directeur de l'espace e2k à Saint-Cyprien, au début de la traverse cypriote, 43 rue Gambetta, côté droit en venant de Mouzens, a reçu en juillet, plusieurs centaines de touristes et d'autochtones venus là apprécier les travaux de Bruno Marty.

 

Ici, Bruno a accueilli les amateurs de ses superbes photographies qui amenaient le public à se projeter dans l'autre hémisphère où Bruno se rend tous les ans. Dans cette Polynésie, il lui a fallu un peu plus de vingt ans et des virées mémorables, pour réunir ses prises de vues sur les bois flottés qu'il a découverts sur la couronne récifale désertique de son atoll.

 

CLIQUEZ SUR LES IMAGES

 

Photo n°01 blog

 

Vernissage de l'expo avec à gauche Bruno Marty, photographe et à droite Edik Odehon, directeur de l'espace e2k à Saint-Cyprien.
Photo © Chloe Delhair

 

 

 

Photo n°02 blog

 

Vue sur les murs de l'exposition "Bois Flottés sur un atoll des Tuamotu"
Photo © Bruno Marty

 

 

 

Photo n°03 blog

 

 Vue à l'intérieur de l'espace e2k à Saint-Cyprien.
Photo © Bruno Marty

 

 

Photo n°04

 

 Vue sur les murs de l'exposition "Bois Flottés sur un atoll des Tuamotu".
Photo © Bruno Marty

 

Photo n°05 blog

 


Edik Odehon et Bruno Marty dans la galerie
Photo © Pierre Fabre

 

 

En voyant cette exposition, une journaliste a précisé que Bruno a une vision onirique de la nature authentique et que son écriture photographique du paysage permet de renouer avec la relation lyrique et donne à l'homme la place qui lui revient. 

______________

 

Bruno Marty a clos son exposition. Il vient de s'effacer pour un autre exposant dont la jeunesse, le savoir-être créatif artistique a pris son envol, il  a plusieurs décennies, sur l'autre rive de la Dordogne. Alain Crouzil, dont les travaux ont été, à plusieurs reprises, mis en avant sur ce blog, est Belvésois par sa naissance mais aussi de cœur.

 

Ce blog lui consacrera sa page de  demain, vendredi 24 juillet

 

Faut-il rappeler que notre Dordogne n'est pas un diviseur fluvial mais bien le superbe trait d'union naturel d'une des plus belles vallées de notre patrimoine !

 

 

 

 

 

 

 



24/07/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres