Terres de Nauze

Thomas Coiraton est venu à Belvès promouvoir la sylvothérapie

Thomas C.jpg

 

Les personnes qui ne s'intéressent à la sémantique que très accessoirement, ont tôt fait, sans ouvrir le dictionnaire, de deviner le sens de la sylvothérapie en remarquant l'architecture bicéphale de cette terminologie, agglutination de sylvo, qui vient de la forêt, et de thérapie, du grec ancientherapeía, "cure", aujourd'hui  l'ensemble de procédés concernant un traitement déterminé.  

 

La sylvothérapie est un mode de soin qui consiste à installer certains convalescents ou malades (victimes de maladies pulmonaires en général) dans certaines forêts pour leur offrir un air plus sain.

 

Thomas Coiraton

 

 

 

Nous connaissons tous l'expression "aller prendre le vert". Cette expression populaire nous vient du XIXème  siècle ; mais, c'est déjà dès le XVIème que le 'vert' désigne les prés, la campagne, la nature qui, pour les citadins (mais, certainement pas pour les paysans de l'époque) était un endroit où il faisait bon se reposer, s'éloigner des soucis de la vie de tous les jours.

 

Depuis des lustres, la thérapie, prescrivant des cures en forêt, est suggérée pour les maladies pulmonaires et, de plus en plus, pour soulager du surmenage.

 

Bernard Malhache, lors du troc des plants, a rencontré Thomas Coiraton sur la place du marché pascal de Belvès. Remercions-le pour ses photos prises lors de ce samedi printanier.

 

P.F

 

P1530972.jpg

 

Thomas Coiraton propose ses supports livresques.

 

 

P1530967.jpg

 

 Le troc des plants, une opération de Terre en vert

 

P1530969.jpg

 

 



21/04/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres