Terres de Nauze

C'était la journée des portes-ouvertes au collège Pierre Fanlac

 

 

PAYS de BELVÈS 

 

  

Ce 7 juin, le collège Pierre Fanlac accueillait les parents d'élèves, les élus et les personnes attachées à la vie scolaire, pour la journée portes-ouvertes. Le visiteur le plus remarqué fut Éole. Il manifesta sa présence tout l'après-midi.

 

Celles et ceux qui ont de lointains, fort lointains, souvenirs scolaires, se remémorent certainement les moments où l'intangible verticalité du corps enseignant était la première règle avec, pour certains, hélas trois fois hélas, une forte différence de considération pour les élèves issus du milieu favorisé et la pratique du sempiternel rabaissement qui échoyait aux plus humbles et aux collégiens en difficulté. Il faut bien admettre que cette image est, heureusement, au Collège Pierre Fanlac comme dans bien d'autres, à ranger dans le livre de l'obsolescence.

 

Aujourd'hui, le corps enseignant démontre que sa mission symbolise un des plus beaux métiers du monde. Cela n'empêcha pas, bien au contraire, les élèves du collège Pierre Fanlac d'avoir été particulièrement accueillants et respectueux à l'égard des aînés qui sont venus rendre visite à l'établissement lors de cette journée portes-ouvertes.   

 

 

IMG_2330.JPG

 

Marie-Claire Dardevet, professeur d'histoire, a plus que largement débordé de ses prérogatives pour ses élèves qui, après leur passage au collège, gardent et garderont d'elle, le souvenir d'une pédagogue d'exception.

 

Parcourons les ateliers

 

 

IMG_2336.jpg

 

 L'outil informatique est omniprésent.

 

 

IMG_2337.jpg

 

Comment pourrait-on s'en passer.

 

IMG_2346.jpg

 

 

Bernard Malhache, il a longtemps enseigné ici, revient toujours là, avec beaucoup de souvenirs et, certainement, d'émotion.

 

 

IMG_2347.jpg

 

 

Vincente Garcia sera inoubliable pour ces collégiens.

 

 

 

IMG_2331.jpg

 

 

C'est surtout Marie-Claire Dardevet qui a été aux premières loges pour accueillir et recevoir Vincente Garcia. Répressions et déportations en Europe, 1939 à 1945, Espace et histoire. Vincente fut le grand témoin qui éclaira les élèves sur un passé qu'il ne faudra jamais oublier. 

 

 

IMG_2338.jpg

 

 

Il fallait bien s'atteler à ce travail pour semer la graine de passeurs de mémoire.

 

 

 

Collégiennes.jpg

 

 

 

Ces collégiennes pourront, quand elles seront devenues des mères d'écoliers, dire "j'ai connu Vincente Garcia".

 

 

 

IMG_2362.jpg

 

Tous sont fiers d'avoir connu et écouté Vincente. Merci pour leur attention.

 

De Shakespeare à Cervantès

 


IMG_2354.jpg

 

 

Point de "brexit" pour Emmanuelle Dechelle au collège. On travaille la langue de Shakespeare parce qu'elle est un vecteur de communication indispensable à la civilisation et aux échanges. Avec le recul, on peut mesurer combien les méthodes modernes portent leurs fruits. 

 

 

 

IMG_2353.jpg

 

 

Une mère, par ailleurs maire, escortée de son compagnon et un professeur d'espagnol, impressionnés par le travail des scolaires. Ils ont su marier la langue de nos voisins de l'autre versant des Pyrénées avec le thème de l'écologie.

 

 

La musique

 

Pablo Casals La musique chasse la haine chez ceux qui sont sans amour. Elle donne la paix à ceux qui sont sans repos, elle console ceux qui pleurent. Pablo Cazals 

 


IMG_2325.jpg

 

J-Luc Redureau, professeur de musique, a beaucoup impressionné, le 27 mai, journée nationale de la Résistance, au rond-point de Fongauffier, en faisant accompagner, au pied levé, l'Ensemble vocal de Belvès pour "l'Ode à la joie" de Beethoven.

Pour cette journée portes-ouvertes, ce furent d'autres registres qui ont été ouverts. 

 

 

IMG_2329.jpg

 

Un grand moment pour ces collégiens

 

 

IMG_2335.jpg

 

 

Eh non Amélie Brisse n'est pas professeur de musique... mais de physique.

 

 

 

IMG_2358.jpg

 

 

Ce fut le moment le plus prenant. Les élèves de troisième chantent en hommage à Vincente. C'était leur œuvre. Quel moment d'émotion !

 

 

Le chef d'établissement a accueilli ses hôtes.

 


IMG_2356.jpg

 

 

Christian Léothier, à gauche, a quitté la mairie pour une heure à Pierre Fanlac, Jérôme Péméja, principal du collège, au centre de l'image.

 

 

IMG_2348.jpg

 

On remarqua la présence de Brigitte Pistolozzi, conseillère départementale et de Serge Orhand, maire de Larzac. Aujourd'hui, Serge est à Léognan pour soutenir les Sangliers qui  visent la plus haute marche. Encore quelques mêlées et, peut-être,  l'aventure de 1962 se rééditera. 

 

Pour eux, c'est le temps inoubliable des petits copains.

 

IMG_2334.jpg

 

 

Pour beaucoup, l'an prochain, ce sera l'heure du lycée.

 

 

IMG_2342.jpg

 

 

Un pas de danse avant de refermer les portes du collège. 

 

 

 

IMG_2344.jpg

 

 

Ce fut, aussi, sur le chemin du savoir, un intense moment émotionnel de partage pour Romane et son papa.

 

 

Photos Pierre Fabre 



08/06/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres