Terres de Nauze

Après les journées européennes des métiers d'art.

 

 Créatrice n° 1.JPG

 Créatrice n° 2.jpg

Créatrice n° 3.JPG

 
Marie-Jeanne Anglade, Carol Miers et Brigitte Catusse, avec leurs doigts de fée, ont été les créatrices remarquées de cette manifestation.
 

Les 7 et 8 avril, le Moulin du Cros s’ouvrait gratuitement aux visiteurs pour les "Journées européennes des métiers d’art ". On trouvait là, divers ateliers de métiers à tisser, de manipulation du rouet et autres travaux d'interprétation de la laine. Plusieurs centaines de personnes sont venues, ici, pour renouer avec ces techniques de nos aïeules diligentées par Clariane Witzes, la "fileuse" de ce lieu vénérable. On trouvait dans ces micro-chantiers, des artistes venues des bassins voisins dont des Quercynoises, des Limousines et des Hauts-Agenaises.  Naturellement, il y avait aussi nos voisines du Périgord, Marie-Jeanne Anglade, la Groléjeacoise et Carol Miers, la Loubéjacoise. Venue de la première cité du Rouergue, Brigitte Catusse apporta, là, son savoir acquis dans l’entreprise familiale aveyronnaise. Ces dames furent les étoiles de ces journées. Elles ont conseillé et apporté bien des petits secrets de manipulation dans cet art qu’il faut absolument savoir préserver.

    

 

 

 

1. Brigitte, en pédagogue de la laine, explique à Huguette, une autre pédagogue, elle est professeur des écoles honoraire, la manipulation de son métier.

 
 
2. Huguette n'est pas peu fière de présenter sa réalisation.
 
 
3.
 
 
4.  Ici, on tricote.
 
 
 5. Une charmante Urvalaise devant son rouet.
 
 
 6. Carol présente ses réalisations.
 
 
7. 
 
 
8. 
 
 
9. 
 
 
10.  Clariane à l'emplacement de Brigitte.
 
 
11.  Clariane et Huguette.
 
 
 12. Marie-Jeanne prend la pause avec Huguette.
 
 
13. Cette pancarte, qui remonte à l'époque où la plume de Zola  parcourait les mines du Nord,  atteste la condition ouvrière de ce siècle,  au Moulin du Cros. Elle était de 10 heures ouvrées par jour .
 

 14. Des visiteurs, à la sortie de la visite, avant de partir, échangent leur impression.

 

 

Photos Pierre Fabre. 

 

 

__________________

 

En instance.

 

Albéric Laporte a été le dernier charron fongauffiérain.

L'odonyme "Route des moulins" semble bien parti mais "It's a long way". 



11/04/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres