Terres de Nauze

Une tradition irrationnelle, gravée dans le marbre des us et coutumes.

 

 

 

Neige coustalétoise 20 janvier 2013.JPG

 

Cette image neigeuse est de Décade I, Primidi de Pluviôse, Année 221. La neige, cette manifestation de la nature que l'on appréhende quand on est isolé, que certains recherchent pour les loisirs de privilégiés, a permis, en février 1956, grâce à son superbe manteau, de sauver les blés blottis sous sa généreuse couverture protectrice. 

 

S'il existe, dans notre calendrier, une date qui n'a aucun sens particulier, c'est bien le jour de l'an. Le rationalisme voudrait que le jour de l'an corresponde soit à la date du solstice, le dernier solstice remonte au jeudi 21 décembre 2017 à 17h27 et le suivant se placera le vendredi 21 décembre 2018 à 23h22, soit, pourquoi pas, à celle de l'équinoxe, comme les mathématiciens de génie de l'ère révolutionnaire l'avaient imaginée pour concevoir un calendrier laïque en s'appuyant prioritairement, pour ne pas dire exclusivement, sur la mécanique céleste. On notera que pour l'équinoxe, il y a égalité entre la durée du jour, plage active, et celle de la nuit, période de repos et de regénérescence, que l'on soit à Reykjavik, en Islande, à Paris, ou à Nouméa, en Nouvelle Calédonie! Quel beau symbole égalitaire planétaire que la mécanique céleste sait offrir !  Le calendrier qui, temporellement, fait référence, le calendrier grégorien, fait litière de ces repères et, pour des raisons mal comprises, a fixé le jour de l'an, une semaine en aval de Noël.

Je n'irais pas jusqu'à demander des comptes aux concepteurs du calendrier grégorien. Primo, ils ne sont plus là pour répondre et, secundo, leurs remarquables travaux ont été admis pendant tant de siècles, sans poser de problèmes fondamentaux majeurs d'équilibre sociétal, que l'on peut les suivre sans subir d'atroces "tortures morales".

 

 

Mircea Eliade estime que la célébration du Nouvel An correspond au renouvellement annuel de la cosmogonie primitive et de la cosmogonie des origines, que l'on retrouve dans toutes les civilisations primitives, et permet de retrouver la plénitude du monde initial. Source Wikipédia.

 

 

 

Si vous posez la question à des personnes présumées érudites sur cette date arbitraire, vous obtiendrez, peut-être, des réponses. Celles-ci pourraient être de la précision du euh, ah...

 

Revenons à nos moutons de Nivôse. Il est donc de la plus pure tradition de courtoisie, de savoir-vivre dans la civilité élémentaire de présenter ses voeux, pour cette date purement arbitraire, à celles et à ceux que l'on apprécie et même, aussi, un peu à celles et à ceux que l'on apprécie moins... et là on rentre dans la banalité ou l'on s'approche de l'hypocrisie. Je m'incline donc devant les us et coutumes et j'adresse à toutes et à tous, tous mes voeux pour cette année nouvelle, en espérant qu'elle puisse être la conductrice d'heures les plus heureuses possibles en nous épargnant de la folie dévastatrice, sadique et, démentielle des barbares et des "ripostes" d'une nature agressée de toutes parts par le genre humain. 

 

 

Parlons des vœux. Pour votre humble serviteur, les vœux de bonne et heureuse année ne sont que des rites sans substance. Mon père les trouvait grandement stupides. Je ne suis pas loin de partager ce point de vue. Pour moi, les vœux sont une expression adéquate quand on les formule à un malade pour sa guérison, à un employé qui prend sa retraite, à des mariés qui ouvrent une étape décisive et à tant d'autres manifestations précises.

 

Je voudrais formuler des vœux pour la paix et la concorde, pour les personnes qui sont dans le plus grand dénuement, pour les enfants en détresse morale et affective, pour les handicapés, les malades et les vieillards oubliés de tous, pour les malheureux résidents des dictatures phallocrato-islamistes, pas seulement en Iran où des femmes courageuses ont osé jeter leur voile et des hommes tout aussi courageux ont crié "à bas la dictature". Je voudrais exprimer des vœux pour que nos voisins catalans puissent crier, en parfaite liberté,  ¡Viva la República! sans être embastillés par ceux qui prétendent être la légitimité et n'ont comme référence que celle d'être les héritiers d'un odieux tyran sanguinaire. Je voudrais formuler des vœux pour les chercheurs qui veulent éradiquer des maladies et sauver la planète. J'aimerais aussi inclure dans les vœux, le souhait de voir les drogues dévastatrices, dont le tabac, anéanties par le bon sens. J'aimerais, aussi, formuler des vœux pour la condition animale, avec, entre autres, une pensée pour les taureaux que des personnes dites civilisées vont voir massacrer dans une liesse affligeante sous les applaudissements festifs. J'aimerais que les animaux, dits sauvages, puissent vivre dans les terres où la nature les a armés pour affronter les affres de cet impitoyable itinéraire qu'est la vie.

 

Oui, je sais, je suis un septuagénaire stupide, passant pour fou, puissance X, et ces vœux, bien entendu, ne peuvent être que des vœux pieux d'un irréductible agnostique.

 

Ce basculement 2017/2018, comme les années précédentes, je l'ai passé dans ma masure, loin du charivari choquant eu égard aux personnes qui souffrent et, comme les autres nuits, j'ai laissé le cadran des horloges accomplir leur œuvre gardienne du temps.

 

Qu'il me soit néanmoins permis de remercier celles et ceux qui, pour ce basculement, m'ont adressé leurs voeux sincères. 

 

 

 

Rappel  pour toutes et tous.

 

L'assemblée générale des blogueurs de Terres-de-Nauze aura lieu à la salle des fêtes de Sagelat, vendredi 12 janvier 2018, à 20h30.

 

Thème unique : poursuite de la publication de ce blog, avec qui et comment, ou reddition pure et simple.



01/01/2018
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres