Terres de Nauze

Attention, ne confondons pas sursis et report.

 

CIMG5104.jpg

 

 

Pierre Corneille 2014. Nous étions loin, bien loin, très loin, de pouvoir nous inspirer de l'envolée du Cid de Corneille "Nous partîmes cinq cents; mais par un prompt renfort 

Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port."

 

 

2018. Sonnera-t-elle le glas! Réponse le 12 janvier, vers 20h45.

 

 

En reportant au vendredi 12 janvier, à 20h30, à la salle des fêtes de Sagelat, la réunion des blogueurs de ce lien intercollinaire amorce une prolongation d'une dizaine de jours. Cela ne signifie nullement que sa maintenance est actée et repart. Lors de la réunion de 2014, avec un noyau de participants de 6 personnes, j'avais clairement dit que sur cette base, on ne pouvait considérer qu'il y avait un intérêt quelconque à le maintenir. En 2016, il y avait une grosse quinzaine de blogueurs à Monplaisant pour affirmer qu'il fallait le maintenir. À la réunion de 2017, ce fut la chute libre en tutoyant le zéro pointé.

 

Le blog n'a nullement besoin d'être congratulé -et encore moins flagorné-, ce serait naturellement plus que stupide. Il a, surtout, besoin de forces vives pour se renouveler, pour exprimer les attentes, pour trouver des thèmes, pour assister en apportant des corrections, soustraire avec générosité les fautes d'inattention, de frappe et autres erreurs. Il aurait, aussi, grandement besoin de guide(s) en informatique.

 

On n'obtient pas un blog, au quotidien,  en claquant chaque jour du doigt et en validant un support tombé du ciel. Il faut être créatif, imaginatif, traiter la partie photographique, mettre en place et en page. Ce n'est pas, comme certains le pensent -et le disent facilement- un loisir distractif et ludique.

Certains articles demandent des recherches et des vérifications de sources, parfois divergentes, que l'on ne trouve pas forcément facilement, et c'est à ce prix qu'un lien peut perdurer. Certains articles, prétentieusement dits de fond, n'ont même pas le moindre clic de la main positive, implantée en bas à droite des articles, ce qui, bien entendu, n'est nullement une dette du lectorat ; mais, manifestement, cela ne souligne pas l'adhésion et encore moins l'encouragement à s'investir dans des recherches plus laborieuses que d'aucuns le pensent. 

 

Vos présences, ou vos absences, le 12 janvier, feront que ce blog s'éteindra ou trouvera de nouvelles énergies.   



01/01/2018
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres