Terres de Nauze

Les fontaines belvésoises, véritables chefs d'œuvre de génie civil

PAYS de BELVÈS

 

Les étés ne sont pas tous caniculaires. Celui de 2020 ne semble pas prendre rang pour un été des plus chauds. On totalisera cependant, à la mi-août, une dizaine de jours dits caniculaires mais, a contrario, on ne peut pas dire que les précipitations qui ramènent de la fraîcheur pour la végétation et des appuis aux sources, soient venues pour atténuer les effets de la sècheresse estivale.

 

L'oppidum de Belvès, grâce à l'observation des ancêtres, à leur maîtrise de  récupération des eaux  et au  savoir-faire du génie civil des personnes qui ont recherché les eaux souterraines utilisables et qui les ont adroitement exploitées, livre un patrimoine fontainier qui force l'admiration. 

 

 CLIQUEZ SUR LES IMAGES

 

1

 

 

Guy Béart

 

 

Image Amazon.fr

 

 

Un jour que sous les roseaux sommeillait mon eau vive, vinrent les gars du hameau pour l'emmener captive. Fermez, fermez votre cage à double-clé, entre vos doigts l'eau vive s'envolera. 

 

Guy Béart

 

 

 

 

3

 

Sous les ardeurs solaires juillettistes, cette perception d'un merveilleux monde souterrain aquatique fait plaisir à voir. Le tuyau en matière plastique finalise imparfaitement l'harmonie du lieu.

 

 

2

 

Le bassin souterrain récepteur.

 

  

4

 

Le panneau "baignade interdite", au fil du temps devenu à peine lisible, peut faire sourire. Il invite cependant au respect de l'eau.

 

 

5

 

 

Ce superbe panneau pédagogique rappelle la valeur de l'eau. Les Belvésois qui avaient le privilège de jouir d'une fontaine pérenne, l'ont bien compris. Aujourd'hui, depuis 1957, ce sont les eaux de Fonpasserelle, source légèrement en aval de Fongauffier, qui alimentent en eau potable, la localité. Un demi-siècle après le percement du souterrain de Latrape -dit tunnel du Got-, au début du siècle précédent, André Déjean de Fonroque fit conduire à Belvès, par gravité, les eaux de la source artificielle de la Nauze. Depuis, les besoins se sont plus que démultipliés.

 

 

6

 

La niche de la fontaine privée du bas de Tourneguil...

 

 

7

 

...  et son écoulement au bord du chemin rural qui jadis était le chemin des pèlerins de Capelou. 

 

 

Photos Pierre Fabre



06/08/2020
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres