Terres de Nauze

Aller du Puy à Compostelle... en courant !

  Plein d'audace, un Fongauffiérain,

pour sa retraite,

veut rallier à la course,

Le Puy à Saint Jacques-de-Compostelle.

 

 

 

CIMG9076.jpg


Les chemins de St Jacques, voies mythiques, fascinent  les croyants depuis un millénaire ; et, depuis quelques décennies, ces itinéraires se sont ouverts à des randonneurs qui ne se situent pas forcément au cœur de la mouvance chrétienne. Certains, même, sont totalement en dehors de toute idéologie religieuse.

 

Jean-Pierre Derome. Photo Pierre Fabre

 

Pour les croyants, c'est certainement l'aboutissement d'une profonde démarche spirituelle. Pour celles et ceux qui, sans affinité religieuse, partent vers Compostelle, c'est soit un objectif de rencontre et d'échange, soit un objectif sportif. Rien n'interdit une symbiose de tout cela.

 

 

Jean-Pierre Derome, natif de Montargis, la belle Venise du Gâtinais qui se blottit au bord du Loing, est un électron libre sportif. Il a le même âge que la Vème République.  Ce crossman a sportivement parcouru l'Eurasie. Il monta sur la troisième marche du podium en Turquie, à Cappadoce,  il brilla dans la baie d'Halong. Au pied de l'Himalaya, à 2 600 mètres d'altitude, en Inde, il a fini 5ème à Rajasthan. Il a participé, au Laos, aux "Foulées de la soie", en 2014.

Pour se faire plaisir, il a fait un tour de France de  4 000 km, en 21 jours, en ne s'épargnant pas dans les reliefs.

Sexagénaire, Jean-Pierre, pour marquer sa place dans ce club de seniors, entend couvrir les 1 530 Km du chemin du Puy à Compostelle… en courant. Il pense pouvoir atteindre la mythique  cité de la province de la Corogne, en un mois.

 

___________

 

 

Je pars le premier septembre sur le chemin de Compostelle pour un périple d'environ 1 600 Km en espérant arriver le 27 septembre, jour de mon anniversaire. Si mon état physique me le permet, j'irai jusqu'à Fatima au Portugal.

 

Depuis aujourd'hui, je suis à la retraite et c'est un challenge qui vient à propos pour inaugurer cette nouvelle tranche de vie. C'est un défi personnel sur le plan de mes performances physiques mais surtout l'occasion de découvrir de nouveaux paysages, de faire de belles rencontres humaines afin d'enrichir la connaissance des autres et de moi-même sur le plan spirituel.

 

 

Jean-Pierre Derome

 

 

Pour le 1er mai 2014, Jean-Pierre Derome m'avait dit, avec une finesse de sous-entendu, que sa dernière attache fut… Lisieux.

 

 

 

 

 

lockscreen_wallpaper.jpg

 

 

 

La "via Podensis", dite voie du Puy-en-Velay.
C'est la plus ancienne des routes qui mènent à Compostelle. D'une longueur de 1 530 km, elle part du Puy-en-Velay. Il est admis qu'elle fut inaugurée en 951 par Godelsac, évêque du Puy, en 935.

Elle est en fait un prolongement d'une voie d'Europe centrale, l'Oberstrasse ("la route haute"). De nombreux pèlerins venus de Pologne, de Hongrie, d'Allemagne, d'Autriche et de Suisse, l'utilisaient. Elle passe par des hauts lieux du pèlerinage : les sanctuaires de Conques, de Moissac, de Rocamadour et Roncesvalles, et reste, aujourd'hui, la voie la plus fréquentée.

 

 

 

20180707_120133.jpg

 

Un sportif complet fermement décidé

 

 

20180623_124230.jpg

 

 

 



30/08/2018
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres