Terres de Nauze

À la Bastille

Résultat de recherche d'images pour "bastille"

 

 

Non, ce n'est pas de la chanson populaire d'Aristide Bruand, poète gouailleur du Paris populaire, à la charnière des XIX et XXèmes siècles, inoubliable interprétation de Patachou, que l'on pense, le 14 juillet ; mais, bien plutôt, à l'effondrement d'une citadelle qui, probablement, un peu à tort, symbolisait la toute puissance royale. Les pensionnaires de la Bastille ont profité de la fronde populaire, pas aussi populaire que l'on pense, la grande Révolution fut portée par une élite qui n'avait rien à voir avec celle de la Commune de Paris qui intervint un siècle plus tard.  Bernard-René Jourdan de Launay, gouverneur de la Bastille, officier royal passant pour un homme sans grandes connaissances militaires, sans expérience et de peu de cœur, inquiet, et en continuelle irrésolution, fit les frais de cette insurrection. Il perdit la vie dans d'horribles conditions. Elles ne font pas particulièrement honneur à la Révolution française.

 

On notera que cette prison d'état dont les fonts baptismaux remontent à la prévôté d'Étienne Marcel, entre 1356 à 1358, s'effondra, symboliquement, le 14 juillet 1789. Elle a accueilli bien des hôtes qui, pour pénétrer en son sein, "bénéficiaient" d'une lettre de cachet. Elle servit de prison à des Grands du royaume avec, parmi eux, François de Montmorency (1574-1575), Charles d'Angoulême (1604-1616), ou encore le prince de Condé( 1616-1619). Sous la domination de la Ligue, la Bastille abrite l'écrivain Montaigne (1588), les magistrats du parlement de Paris restés fidèles au roi dont le premier président Achille de Harlay, et l'artiste protestant Bernard Palissy qui y meurt.

 

Charles de Gontaut, duc de Bironpair et maréchal de Franceconvaincu d'intelligence avec l'étranger, eut la tête tranchée « dedans l'enclos de la Bastille, suivant le commandement que j'en avois faict, à la requeste de ses proches parens et pour tesmoigner l'affection que je luy ay portée » (Henri IV)14.

 

Notons pour la petite histoire que le maréchal François de Bassompierre fut gouverneur de la Bastille et eut l'honneur, à son tour, d'être embastillé.

 

Résultat de recherche d'images pour "bastille"

 

1789 : Prise de la Bastille. Bien qu'elle ne soit qu'une péripétie dans l'histoire de la Révolution française, elle a pris valeur de symbole. Cette insurrection populaire, première apparition du peuple de Paris sur la scène révolutionnaire a pour cause directe le renvoi de Necker par Louis XVI le 11 juillet 1789.

L'agitation commence au Palais-Royal où, montés sur des chaises, des orateurs improvisés, dont Camille Desmoulins, haranguent la foule, annonçant une « Saint-Barthélémy des patriotes ». L'insurrection éclate le 12, à la suite d'une charge du Royal-Allemand dans les jardins des Tuileries. Le lendemain, les électeurs aux états généraux, réunis à l'Hôtel de Ville, élisent une commission permanente, gouvernement municipal chargé d'assurer l'approvisionnement de la ville et le maintien de l'ordre grâce à une « milice civique ». Le 14, une bande se dirige vers la vieille forteresse de la Bastille, où le roi faisait interner les mauvais sujets par lettres de cachets, pour y chercher des armes.

À la suite d'un malentendu ou d'une provocation, les émeutiers attaquent la Bastille défendue par une poignée de Suisses et d'invalides. Le gouverneur de Launey est massacré. La capitulation du roi suit. Le 16, il rappelle Necker, et le 17, reconnaît les nouvelles autorités parisiennes, le maire Bailly et le commandant de la garde nationale, La Fayette.

La Bastille ne méritait guère d'être élevée au niveau de symbole du despotisme monarchique : elle ne comptait que sept prisonniers ; mais « le 14 juillet 1789 est resté dans l'histoire comme une date symbole, celle où, pour la première fois, le peuple est apparu plus fort que les rois » (Mistler). Le 14 juillet de l'année 1790, la démolition de la forteresse était achevée et l'on dansait sur son emplacement.

En 1880, le 14 juillet fut proclamé fête nationale.



14/07/2019
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres