Terres de Nauze

Une "Fongalopoise" au provisorat terrassonnais de Saint Exupéry

 

 PAYS de BELVÈS 

 

 

 

 

Françoise Corréia

 Qui est Françoise Corréia.

 



Françoise Corréia, [© Crédit photo : Christophe Philippe] jeune sénior [notre langue n'a pas su féminiser cette terminologie] tout à fait dynamique, soutient son élan dans tous les domaines où elle porte son attention.

Ce professeur d'économie se plaît à se définir comme Belvésoise tant de cœur que par sa naissance. Elle a poursuivi ses études secondaires au lycée pétrocorien Bertran de Born mais pourrait confesser qu'elle n'a qu'un modeste embryon d'approche avec l'idiome de notre illustre troubadour.

 

 

 

 

Elle cala son cursus d'études de sciences économiques à Bordeaux.  Le Capès et l'agrégation lui ont ouvert la voie vers les terres des vals de Saintonge, à Saint Jean d'Angély, puis à Hirson, ville où l'Oise, dans ses eaux, emporte le Gland et s'empare du privilège contestable de l'hydronyme. Par un glissement vers le Berry, à Châteauroux, Françoise a pu apprécier les charmes de cette nature chère à George Sand. Une première immersion en terre terrassonaise la ramène en Périgord où elle passe avec succès le concours de personnel de direction. Un autre glissement vers le sud la conduit comme proviseur adjoint du Lycée Pré de Cordy de Sarlat. Sa dernière escale fut dans le Ribéracois où elle impulsa, es qualité de principale, la vie du collège Michel Debet de Tocane. Le curseur ne s'arrête pas là. Sa prochaine étape la ramènera, comme proviseur, [qu'il me soit permis d'avoir une sainte horreur de la féminisation moderne et "forcée" de ce vocable] à la rentrée, à Terrasson.

 

Chapeau Françoise !

 

___________ 

 

Nous retrouverons Françoise, dans quelques jours, sur ce blog, car Françoise m'a confié que nous partagions plusieurs passions communes dont celle du patrimoine avec un regard soutenu sur nos sources, nos fontaines, nos sentes et nos bois où, dans quelques jours, nous l'espérons tous, grâce aux pluies aoûtiennes, les seigneurs de la forêt vont éclore.

 

 

 

Cèpes du Bos.jpg

 

Les sujets sylvestres d'émerveillement. Photo Pierre Fabre

 

 

Avec Françoise, nous avons noté de modestes pistes sur notre environnement, passages parfois méconnus, qu'il serait peut-être bon de mettre en avant. Peut-être réussirons nous à reprendre une idée que nous avions avec notre regrettée amie Noëlle Grimbert.

 



16/08/2020
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres