Terres de Nauze

Tous nos voeux vont à la gardienne de l'Âme de Thiers.

 

PAYS de BELVÈS

 

 

 

 

Nathalie.jpg

Sur le castrum de Belvès, une boutique garde l'Âme de Thiers.

 

Depuis que l'on n'ânonne plus sur les bancs de l'école, les noms des villes qui ont rang de chef lieu d'arrondissement, appelées à tort des sous-préfectures, Thiers, modeste cité auvergnate, pivot communautaire de Thiers Dore et Montagne qui aborde la Dore par le Couzon, est un peu ignorée. 

 

Cette vieille cité aime revendiquer avec justesse et fierté, son passé coutelier.

Jean Anglade, le Pagnol auvergnat, natif d'Escoutoux, village de la périphérie thiernoise, se plaisait à faire de l'humour avec sa ville de Thiers, en disant que l'on ne pouvait jamais en voir que le tiers.

 

Ambassadrice de cette cité coutelière que le fondateur de l'actuelle coutellerie de la place d'Armes, imagina avec le signal fort et évocateur de  l'Âme de Thiers, Nathalie, dans ses prérogatives, s'avère être la gardienne de ce savoir-faire artisanal qu'il apparaît souhaitable de conserver. Nathalie, première maire-adjointe du Pays de Belvès, toujours accueillante pour ses concitoyens, ses clients et les visiteurs de Belvès, ne néglige aucune de ses activités.

 

Ce soir, sa famille et ses amis vont lui souhaiter un très bon anniversaire. Pour les lecteurs de ce blog, je m'associe, par pensée, à cette discrète, mais vivante, manifestation.   

 

 



04/07/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres