Terres de Nauze

Souvenir de toute petite enfance..

 

 

"Le culte de l'eau pure fut le premier culte des hommes, car c'était celui de la vie et de la santé".
Louis-Claude Vincent [1906-1988]

 

____________________________

 

 
Aujourd'hui, je rebondis sur un commentaire nostalgique, du 6 août, de J-François Laréquie qui parlait de la Source de Fongauffier.

 

J-Fr Laréquie.jpg

 

J-François Laréquie, un Belvésois exilé tout près de la grande confluence Dordogne/Garonne.

 
Cette source fongauffiéraine, certainement magnifique, ne vaut pas, dans mes lointains souvenirs, sa voisine de la rive droite qui porte l'agreste hydronyme de Fonpasserelle. Depuis 1956, elle a été investie aux fins d'alimenter en eau potable, notre secteur collinaire. Les premiers à en avoir bénéficié furent les saints-germinois ; au grand dam des premiers voisins qui durent attendre, pour certains, près de dix ans.
 


Je vais, aujourd'hui, vous conter un souvenir de ma petite enfance qui, en son temps, aurait pu être une comparaison de perception de l'environnement perçue par une enfant de la ville et un petit paysan qui n'était jamais allé  plus loin que Belvès et Siorac... une ou deux fois l'an..
 
 
Il y a une confortable grosse soixantaine d'années, lors d'une estivale journée caniculaire, j'étais en train d'observer cette merveilleuse source de Fonpasserelle. Elle était, à l'époque, totalement libre si ce n'est qu'elle avait une bien modeste petite prise d'eau électrique. J'étais là, spectateur de cette vie aquatique où les têtards, en attendant de devenir grenouilles, filaient entre les pieds de cresson et où, furtivement, on apercevait le passage fugitif de quelques tanches recherchant la nourriture dans la cressonnière ou de truites fario remontant notre petite rivière, appelées par la fraîcheur des ondes de cette source de Fonpasserelle. Au bord de cette superbe vasque, des vacanciers de Bordeaux, hôtes de la famille du propriétaire des lieux, profitaient de la parfaite quiétude de ce délicieux havre de verdure et de fraîcheur. Il leur donnait une image bucolique bien différente des espaces verts de la métropole d'Aquitaine.
 
Le jeune Bordelais qui avait, autour de 7/8 ans, fut interpellé par sa soeur qui était d'un an son aînée. "Dis B. qu'est-ce-que c'est que ces bulles?". B. se devait d'avoir une répartie. Après une réflexion, on ne peut plus courte, B. lui répliqua "Ce sont les pierres qui boivent l'eau". Cette "saillie", bien entendu, me fit bien rire. J'ai certainement pensé "qu'est-ce-qu'ils vont imaginer, ces enfants des villes" mais j'avoue que, pour ma part, j'aurais été bien incapable d'apporter l'explication physique, rationnelle, équilibrée et cohérente de ce fascinant phénomène.
 
________
 
 
Définir une bulle.
 

Une bulle est un globule d'une substance dans une autre, généralement d'un gaz dans un liquide. Grâce à l'effet Marangoni, des bulles peuvent demeurer intactes lorsqu'elles atteignent la surface de la substance dans laquelle elles sont immergées.

Les bulles font partie de la vie courante, on peut citer :

Les bulles se forment et coalescent sous une forme globulaire (sphérique) car cette forme est celle minimisant l'énergie de tension de surface pour un volume donné (problème de Plateau). Pour une analyse plus détaillée de cette formation, voir nucléation.

 

 

Source Wikipédia.

 


08/08/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres