Terres de Nauze

Qu'est ce qu'un commentaire ?

  

 

 

Résultat de recherche d'images pour "commentaire bac français"

 

 

Le commentaire écrit soutient une remarque sur un texte, donne une note, pointe une observation sur un événement, une situation. Il peut aussi être une annotation, une critique négative, une interprétation.

 

Quand un lecteur commente, c'est, forcément,  parce qu'il a quelque chose à dire qui marque soit son adhésion, son admiration pour un projet, un chantier, voire ses réserves ou son hostilité. À mon humble sens, il convient que le commentaire soit l'enrichissement d'un article ou, a contrario, sa critique négative. Un commentaire de la veine de la locution interjective "circulez, il n'y a rien à voir" qui signifie que le sujet ne nécessite pas d’attention particulière, par absence de nécessité ou au contraire, par absence de volonté de la part de l’énonciateur, voire peut-être empreinte d'ironie, n'apporte pas grand-chose.

Pour les rédacteurs de sujets de ce blog, qui apportent un plus à ce lien, c'est manifestement agréable de constater que leur thème a fait vibrer. Un commentaire construit avec un seul mot [chapeau, magnifique, horreur] se passe manifestement d'une longue dissertation.

Rappelons-nous qu'avec un seul mot, on en dit beaucoup. Quand Charles 1er, le jour de sa décapitation, tendit son médaillon de Saint Georges à l'évêque Juxon, il lui aurait dit "Remember" pour se racheter de ses fautes et de ses erreurs.

Je me souviens d'une longue conférence où l'orateur invita l'auditoire à formuler des remarques : un sceptique notoire, sous une salve d'applaudissements, s'exprima ainsi par un judicieux et ironique "admettons" qui, naturellement, ne validait pas la thèse, tout au contraire.

 

Les littéraires, pour rédiger un commentaire bien noté, ont besoin de faire appel à la connaissance de l'auteur, à son historicité, à sa maîtrise du thème, pourquoi, où et comment le sujet est publié, et au recours à l'analyse et à la synthèse.

 

Vos commentaires, naturellement, sont les bienvenus.

 

Sur ce blog, on fait simple "A la basta que sigue" et si par facilité "on" s'est un peu, voire beaucoup, fourvoyé, "on" a bien  peu de risque d'être traduit devant un jury populaire.

L'expression de Noël Mamère "Trop d'informations tue l'information", répétée à l'envi, dit bien ce qu'elle veut dire. Je dirais peut-être la même chose pour les commentaires. Néanmoins, glissez vos remarques, vos observations, vos émerveillements. Les rédacteurs apprécieront certainement. Vous n'avez, cependant, aucune obligation d'ajouter un couplet systématique à chaque article. D'aucuns se réservent pour les articles qu'ils tiennent à saluer plus chaleureusement, c'est l'affaire de chacun.

 

 

Indépendamment de la fenêtre commentaire,  vous pouvez manifester votre appréciation positive en cliquant, en bas de l'article, sur j'aime. Bien peu de lecteurs utilisent cette onde positive. Cette latitude est certainement appréciable mais serait parfaite si elle était équilibrée d'un je n'aime pas.

 

J'ai proposé à Blog4ever d'étudier l'ajout de cette possibilité.

 



16/05/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres