Terres de Nauze

Passeur de civisme

 

 

 

 

Michel Dumas est trop jeune, beaucoup trop jeune, pour figurer dans la rubrique "le reconnaissez-vous". Michel, nous le croisons, dans la vie courante belvésoise, à bien des moments.

   

Michel Dumas.jpg

Hier, jour de son anniversaire, j'ai loupé un cordial message à cet ami qui a vécu -et vit- son existence, avec passion. Passion pour ses missions rugbystiques, professionnelles, il fut le pivot de la caserne des pompiers de Belvès pendant tant d'années, familiales, en qualité de fils, d'époux, de père et de papy. Si Michel incarne ses devoirs avec autant de foi, c'est, certainement, par civisme mais aussi es qualité de passeur. Michel, aujourd'hui co-éducateur des jeunes sapeurs-pompiers, fier de ses parents, Moïse qui nous a quittés beaucoup trop tôt, et de sa maman qui fut la gardienne du temple pendant tant d'années, a l'immense satisfaction de voir que le flambeau passe de générations en générations.

 

Eh bien, oui, hier 16 octobre, j'ai oublié de saluer l'anniversaire de Michel !



17/10/2019
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres