Terres de Nauze

Oui, nos lieux-dits nous content notre histoire.

 

 Cliquez sur l'image

 

Sans titre 2.jpg

 

Lolivarie, lieu-dit saint-germinois tutoie les espaces sioracois et sagelacois. Ce très joli hameau, qui domine le Valech, comme bien d'autres, interpelle pour l'onomastique des lieux. 

 

Quand on parle de lieu-dit, sans être particulièrement dépréciatif, on pense, un peu superficiellement et rapidement, à un écart mineur d'une commune qui peut, parfois, être plus important que le village historique lui-même ; c'est le cas pour Le Got qui a supplanté Mazeyrolles.

 

Le découpage de nos communes, héritage des paroisses modifié par les géomètres de la grande Révolution, apparaît souvent curieux, insolite, aberrant, et incompréhensible. Nos lieux-dits, aujourd'hui, sont, en quelque sorte, devenus des points de triangulation des communes. 

Le lieu-dit de St Georges réunit, sur quelques arpents, Audrix, St Chamassy, Campagne-du-Bugue et St Cyprien.

Les lieux-dits, souvent, sont pluri-communaux. Vaurez, par exemple, est monplaisanais, belvésois et sagelacois. On trouve, parfois, des lieux-dits aux portes d'une cité qui sont éloignés de leur pivot historique. Vic, écart de St Chamassy, est bien plus proche de Cabans, bourg historique qui se déporta au Buisson, au XIXème siècle, avec l'arrivée du chemin de fer. Le mitage de Pech de Pech est deux fois plus proche de Sarlat que du village de Vitrac qui est sa commune matricielle. Les infrastructures sportives nontronaises, au lieu-dit Le Claud, sont sur le sol de St Martial-de-Valette.

 

Nos anciens ont presque tous entendu parler de Fontafie, agglomération ouvrière de l'Angoumois mais, probablement, bien peu savent que ce site producteur de tuiles, par ailleurs pivot routier multiséculaire, et ancienne escale ferroviaire, est à cheval sur Genouillac et Nieuil, communes probablement peu connues en dehors de leur embasement charentais.  

 


Pont-de-Crau

 

Pont-de-Crau. Image Jacques Mossot. 

 

 

Pont-de-Crau, remarquable jalon patrimonial, attachant village de  3 200 habitants, lieu-dit arlésien, s'il était érigé en commune, dans son département, serait loin d'être dans les 20 premières. En Dordogne, Marsac occupe la 15ème place avec 3 220 habitants, Notre Dame de Sanilhac, avec 3 159 habitants, prend le rang suivant. Soorts-Hossegor, entité landaise de 3 823 habitants, a pris pour gentilé, hossegorien, en acceptant que le lieu-dit supplante la commune historique.

Parmi les 75 568 Antibois, on compte 4 010 Juanais et 4 293 Galliciens. Juan-les-Pins, notoirement connu, et son appendice du quartier de Gallice sont des lieux-dits de la seconde commune des Alpes-Maritimes.

Les passionnés d'histoire ont tous entendu parler du merveilleux site patrimonial de Royaumont mais bien peu le rattachent à Asnières-sur-Oise, entité du Val d'Oise qui n'atteint pas les 3 000 âmes.

 

Revenons à notre Périgord Noir et aimons tous ses lieux-dits. Ces hameaux ou micro-bourgs ont souvent une intéressante histoire ou une toute petite histoire. Les particularités insolites surprennent les personnes qui se perdent dans les anciens chemins vicinaux pour les rejoindre.

 

IMG_2322.jpg Notre ami Daniel Desombreux, imprimeur à la retraite, nous vient de l'Avesnois et il a eu un coup de cœur pour le tout petit hameau du Drapier où il a planté les piquets de sa tente pour sa retraite. Là, il a découvert le charme d'une campagne, même si l'agitation de l'actuelle R.D. 710  est différente du charroi du tout début du siècle précédent de l'ancienne R.D. 11. Daniel s'est émerveillé de voir le départ de la modeste petite source qui alimente sa mare, même si le déficit des précipitations du dernier semestre, a limité son débit. Il adore voir sourdre cette eau collinaire. 

 

 

Il constate que nos lieux-dits, effectivement, sont de jolis petits livres d'histoire. Sa maison monplaisanaise, Le Drapier, n'a bien entendu rien à voir avec les riches drapiers moyenâgeux du Hainaut français où il passa son enfance, sa jeunesse et sa vie active. Tout juste un déclic interrogatif sur la genèse de ce toponyme.

Daniel, dans son parcours professionnel, avait réalisé un montage sur son Val de Sambre. Au Drapier, il a assemblé les images prises par Bruno Marty, dans son reportage sur les sources, et il a glané quelques alinéas pris ici ou là, pour composer un livret sur son lieu-dit.

À partir d'un assemblage de cette essence, pourrait-on envisager de composer une liste de livrets sur nos lieux-dits. Merle, Cantegrel, Cravelle, Dieudet, Le Bos, La Cantine, Pesset, Pétrou, Pessarni, Rispe, Pech-Bracou, Renardie, Bonarme… et tous les autres, dont la sonorité évoque à nos oreilles,  de belles images de notre ruralité profonde, où les ruisseaux, les ponts, les moulins, les demeures, les fermes, les ateliers, les chemins… et les hommes ont  accompagné notre histoire locale, voire quelques légendes.

 

Si vous pensez que les lieux-dits méritent une attention particulière de sauvegarde de leur place dans la vie locale et, surtout, si vous voulez vous associer à un travail collégial de valorisation de ceux-ci, travail ouvert et conduit par l'A.B.C, l'Association belvésoise de la culture, apportez un commentaire à cet article pour concrétiser votre acquiescement.



23/08/2019
22 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres