Terres de Nauze

Nous sommes tous piétons

SAGELAT & VAL de NAUZE

 

Les écoliers de Belvès, Siorac et Sagelat ont été briefés par le travail éducatif diligenté par la gendarmerie pour éveiller les écoliers sur la dangerosité qu'ils affrontent au quotidien. On est forcément plus en danger sur la route et sur le chemin de l'école qu'à l'intérieur de la cour de l'établissement scolaire. C'est cette dangerosité, que nos gendarmes observent au quotidien, qu'il faut savoir mesurer pour éviter les accidents trop nombreux sur le chemin de l'école ou, tout simplement, lors des évolutions pédestres, a fortiori à bicyclette, sur les voies publiques.

 

 

CIMG7124.JPG

 

Le Maréchal des Logis-Chef Loïc Deprez était, hier, 22 juin, l'hôte des écoliers de Sagelat. Il vint à eux pour leur remettre le premier titre ou diplôme de leur vie. Comme à l'école des fans, tout le monde a partagé la première place ex aequo. Loïc s'est démené pour rattraper les petits retards.

Anodin, ce titre de permis piéton... allons donc ! C'est là, une emblavure de citoyenneté que Loïc a ensemencée. Imaginez un titre avec son prénom et son nom, dessus... qui plus est, assorti de la signature de l'écolier. Hier soir, en marge du conseil municipal de Siorac, le maire,  Didier Roques, parla de ce détail pour les citoyens en herbe. Une signature, pas celle d'un prénom, mais une signature qui pourra être celle de toute une vie. 

Cette démarche, par ailleurs, amène les écoliers à l'acte élémentaire de bien se comporter pour aller à l'école, en se tenant bien à l'abri sur le trottoir, en donnant la main à son petit frère, à sa petite sœur ou à un cadet pour le guider. C'est connaître les grandes lignes du civisme lié au code de la route, traverser dans les clous, faire attention à la circulation... C'est aussi connaître les numéros de téléphone pour les urgences.

 

C'est tout cela que Loïc, infatigable pédagogue de l'éducation civique des écoliers, sait apporter. Loïc est quasiment aux antipodes des gendarmes impériaux qui, jadis, impressionnaient plus en introduisant la notion de force que celle du droit. Michèle Bard, professeur des écoles, sur le petit pont du parc fongauffierain, insista bien pour les élèves, en disant "N'oubliez pas que les gendarmes sont là, pour nous protéger". Arnaud Beltrame, le 23 mars 2018, à Trèbes, Alicia Champlon et Audrey Berthot, à Collobrières, il y a 5 ans,  l'ont démontré, hélas, de la manière la plus tragique.

 

     

 

CIMG7125.JPG

 

 

Olivier Merlhiot, le maire, qui a accueilli les écoliers et les parents, dans la salle du conseil municipal, s'est réjoui du succès des enfants à ce permis piéton. Le  maire a salué le travail éducatif en pointant le résultat.

 

 

CIMG7129.JPG

 

 Une dizaine de parents est venue à cette remise de diplômes. Ces présences renforçaient le sérieux de l'entreprise éducative.

 

 

CIMG7120.jpg

 

 

Photos Pierre Fabre



23/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres