Terres de Nauze

Nos lieux-dits ont une histoire

 

 

Daniel a conçu un superbe livret sur son lieudit. 

 


IMG_2322.jpg

 

Daniel Desombreux, photo Pierre Fabre, n'est Monplaisanais que depuis une paire d'années.

 

Daniel, jeune retraité, nous vient de ces terres du Nord où l'on parle volontiers ch'ti, si l'on veut extirper le populaire verbiage ch'ti, on dira  vieux parler picard. Daniel a quitté le Val de Sambre pour rejoindre le Val de Nauze, beaucoup moins peuplé et, aussi, beaucoup moins connu. Daniel vivait dans ce tissu urbain où la vieille artère ferroviaire majeure nordiste, aujourd'hui reléguée à "peau de chagrin" par les Thalys, se scinde pour filer vers le Hainaut, en entrant à Quevy ou Erquelines. 

 

 

Jadis, dans ce Val de Sambre, on voyait passer Le Nord-Express, Le Brabant, L'Oiseau bleu de Bruxelles et le Paris-Scandinavie-Express dont les voitures-lits franchissaient l'infernal et atroce "rideau de fer" pour atteindre Moscou. Cf en fin de page, une lointaine image de cette épopée ferroviaire.

 

 

Daniel se plaît dans cet écart fongauffiérain où ses petits-enfants adorent profiter de la campagne. Daniel, qui était imprimeur dans sa vie active, s'est fait un plaisir de réunir les photos de Bruno, pour concocter un petit livret de son patrimoine. Ce document, bien entendu, pour l'heure, n'a pas pour but d'être autre chose qu'un livret purement privé, pour illustrer le lieudit de son gîte de retraite en Périgord.

 

 

 

IMG_2321.jpg

 

Daniel est intrigué par cette vieille plaque de fonte, photo Pierre Fabre,  qui orne sa cheminée. Est-elle un apport de ses prédécesseurs ou est-elle là, depuis 1712. Rappelons que cette année-là, c'était pendant l'ère de Louis XIV. Sa vieille maison fut, pendant des années, la demeure d'un tonnelier. Cette fort belle plaque est gravée d'armoiries et, manifestement, le tonnelier du Drapier, même si c'était un maître-tonnelier, n'en avait point. Si un(e) internaute maîtrisant l'héraldique, a une idée, celle-ci sera la bienvenue.

 

 

Fontaine du Drapier.jpg

 

 

La fontaine du Drapier piquée de sa rosace qui, peut-être, symbolise le soleil.

 

Il y a un mois, Bruno et moi-même, dûment autorisés par Gérard Mazet, le propriétaire de la source du Drapier, avons dégagé ce jaillissement des herbes et des ronces qui l'obturaient. Daniel qui ignorait tout de cette source et de sa fontaine, fut enchanté de voir d'où venait l'alimentation de son petit étang qu'il entretient avec amour, avec pour paramètres impératifs, le respect de cet environnement aquatique riche d'un bel éco-système qu'il s'applique à préserver. 

 

 

_________________

 

 

 

 

Tout à fait en marge et "hors sujet". [Souvenirs de début de carrière]

 

 

179.jpg

 

Eh oui, c'était l'Europe de l'Atlantique à l'Oural. L'itinéraire du Train 179 donne un pointillé en Val de Sambre. 

 

 

La formule [de l'Atlantique à l'Oural] est tirée du discours prononcé à Strasbourg, en novembre 1959 : " Oui, c’est l’Europe, depuis l’Atlantique jusqu’à l’Oural, c’est l’Europe, c’est toute l’Europe, qui décidera du destin du monde ! " L’expression cheminait depuis longtemps, dans ses interventions – ainsi le 16 mars 1950 : " L’atmosphère européenne serait changée de l’Atlantique jusqu’à l’Oural ", ou, le 12 novembre 1953  : " [en 1945], je n’oubliais pas que l’Europe va de Gibraltar à l’Oural. "

 

Qui, diantre, a bien pu dire cela ?

 

Image http://forum.e-train.fr/viewtopic.php?t=27609&start=15

 

 

Pour rester dans l'égarement hors sujet.

 

Terres-de-Nauze, terres de combes, de vallées et de collines, terres de nos ancêtres qui ont fait face aux éléments, à l'intolérance des religions, et, hier, aux intrus venus de l'autre rive du Rhin, ces terres nous parlent avec douceur ou sévérité quand on les mutile.

 

 

 

Nos lieux-dits, nos sentes et chemins, nos vestiges, nos grottes et abris, nos carrières, nos cours d'eau, nos sources, nos collines et nos vallées ont une histoire parfois tumultueuse et tragique, souvent méconnue mais toujours à rechercher. Il ne s'agit pas de se lancer dans une promenade exclusivement basée sur l'onomastique ; mais, de s'intéresser à tout ce qui a fait que là, passait le "chemin, souvent escarpé, des morts" portés en terre sur les épaules de leurs proches. Il y avait eu, par exemple, dans cet ancien moulin à vent, un meunier qui, par pacifisme, a refusé d'aller à la guerre et a dû s'exiler ; ici, des profils d'exception qui ont brillé en dehors de leur pays natal ; là, des conteurs d'épisodes dramatiques qui ont mémorisé les furies des rivières ou tant d'autres qui ont imaginé des schémas originaux comme le relevage de l'eau par bélier hydraulique. C'est à tout cela que, par un travail exclusivement collégial, on pourrait s'atteler non pour relater l'histoire des barons avec leurs châteaux mais parler des humbles masures, avec nos ancêtres si attachants qui ont travaillé dans de tout petits champs, dans des moulins, dans la forêt, ont conçu des sabots, ont charrié le sel ou le vin, ont travaillé la pierre, ont dressé leurs bâtisses pratiquement sans moyens et, en fait, nous livrent un magnifique livre d'histoire. Puissions-nous ne jamais les oublier.

 

Pour rester hors sujet et pour éviter d'aller dans la rubrique sondage qui n'apporte rien, voire irrite certains, si vous pensez que l'élaboration d'opuscules sur les lieux-dits, comme Daniel  en a composé un pour le sien, vous paraît une piste qu'il faudrait explorer, exprimez-vous en usant de la fenêtre commentaire.

 

La Barde, Le Bloy, Bonarme, Cantegrel, Le Champ-de-l'Hoste, Cravelle, Dieudet, Écoute-s'Il Pleut, Grimaudou, Langlade, Lolivarie, Maison Rouge, Malefage, Merle, Le Mondoux, La Mouline, Pech Bracou, Pesset, Pétrou, Ponlapiche, Soubartelle, Vaurez, Vielvic… et tous les autres, jalonnent notre petite histoire. Ils mériteraient, sans doute, d'être regardés pour leur passé, évidemment, pour leur présent, assurément, et pour leur avenir, certainement.



05/06/2019
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres