Terres de Nauze

Les fontaines, ces lieux patrimoniaux qu'il faut pérenniser.

 PAYS de BELVÈS

 

L'eau des collines, grâce à ses fontaines, nous livre un patrimoine intemporel, legs de nos  ancêtres. 

 

  

IMG_1516.jpg

 

La fontaine de Belvès, route de Fongauffier. Une fontaine est d'abord le lieu d'une source, d'une " eau vive qui sort de terre ", selon le premier dictionnaire de l'Académie française. C'est également une construction architecturale, généralement accompagnée d'un bassin, d'où jaillit de l'eau.

Depuis la nuit des temps, les civilisations ont eu le respect fondamental de l'eau. On imagine nos ancêtres les Gaulois, en situation d'adeptes au pied des sources. Ce cliché est, peut-être, un peu erroné. Christian Chevillot, qui se passionne pour l'historicité celte, a nuancé cette croyance. Il nous a dit, lors de sa dernière conférence, que les Gaulois donnaient une place privilégiée à l'eau mais pas spécialement aux sources. Beaucoup de cours d'eau ont une lointaine construction lexicologique de cette ère gauloise, le Dropt, la Dordogne, la Dronne et bien d'autres.

 

L'eau -et c'est heureux- a suscité chez nos ancêtres, une forte notion de respect. Les idéaux religieux, faisant litière des paganismes antérieurs, s'en sont emparés. Le Jourdain et la Grotte de Massabiel, entre autres, ont trouvé dans ce mythe de l'eau, une imagerie qui frappe les esprits.

Géographiquement plus proche de nous, l'abbé Cogniel, en 1825, a adroitement récupéré la source qui sourd sous l'édifice cultuel de Capelou.

On ne compte pas le nombre de toponymes, plus exactement d'hydronymes, bâtis avec fontaine, 65 communes de France s'appellent ainsi, le plus souvent avec une adjonction complémentaire pour éviter la confusion. Pratiquement, tout le monde connaît Fontaine-de-Vaucluse Vallis clausa à cause de la naissance de la Sorgue. Il n'est pas du tout certain que Fontaine, commune isérane de la périphérie grenobloise, la plus importante commune qui porte le nom de Fontaine, soit aussi connue. Fontarrabie, en basque Hondarribia, signifie "gué de sable" et n'est donc pas une fontaine arabe.

 

On trouve des villes, des villages, des hameaux, empruntant la racine de fontaine. Fongalop, fontaine gauloise des loups ; Fongauffier, fontaine de Waiffer, c'est au pied de cette fontaine que Waiffer a eu maille à partir avec la soldatesque de Pépin le Bref qui dut attendre quelques jours pour l'assassiner à Eygurandes dans la Double ; Fonmorte, une fontaine monplaisanaise disparue ; à Siorac, Foncegrive et Font Caude, s'appuient sur fon ou font. Fonroque, hydronyme d'origine indo-européenne, nom d’une localité du Bergeracois, indique l'étymologie de ce toponyme qui provient de l'agglutination du latin fons et du prélatin rocca qui signifie : la source parmi les rochers. [Très joli toponyme] https://www.filae.com/nom-de-famille/FONROQUE.html

 

L'eau est précieuse pour tout le monde ; on ne le dira jamais assez ! Pensons à ces paysans du Garlaban, dont Pagnol nous confia, dans son œuvre, cette vénération pour l'eau avec cette scène dramatique du papé qui, au moment de s'éteindre, n'a pas pu livrer à sa descendance, un secret sur sa source.

 

 

IMG_1518.jpg

 

Le bassin bâti sous l'allée des fontaines.

 

IMG_1400.jpg

 

L'écoulement du trop plein de la fontaine

 

IMG_1401.jpg

 

Grâce au personnel municipal belvésois et à la bonne complicité des chèvres qui nettoient la colline, Belvès a su mettre en valeur, l'écoulement de la fontaine. Cet écoulement se perd dans l'escarpement ; c'est en se frayant d'invisibles filons phréatiques qu'il va rejoindre la Nauze au Bas de la Côte. 

 

IMG_1532.jpg

 

 

robinet.jpg
 
La fontaine des pénitents. Ici, l'eau a toujours été très précieuse. Un robinet permettait et permet encore de maîtriser sa rétention et son écoulement.

 

 

 

Foncastel.jpg

 

 

Foncastel. Agglutination de fon, de fontaine, et de castel, le château. Un grand et double merci à Antoine Carcenac, l'auteur de cette vieille image, et à son fils Michel qui a su sauvegarder ces témoignages visuels d'un passé qui n'est pas si éloigné. Ce passé tranche avec notre époque où l'eau est appelée dans nos cuisines, dans nos salles d'eau, dans nos jardins, voire dans nos piscines, avec une simple manipulation de robinet. Aujourd'hui, les piscines sont un peu la fierté des demeures huppées, comme sous l'Ancien Régime, l'écusson, ou le pigeonnier, attestait la puissance d'une famille. 

 

Landrou fontaine et vasque.jpg

 

 

Landrou écoulementf.jpg

 

 

 

 

Landrou, à 1 km du castrum. Ici, il y a à peine un peu plus d'un siècle, on venait chercher l'eau fraîche pour les tables du Bout du Monde, et de Pélevade.

 

On notera qu'au siècle dernier, l'idée reçue que l'eau de source était forcément potable était largement admise. L'éclosion des panneaux "eau non potable" est apparue, parfois au bénéfice du doute, au cours de ce siècle qui a connu, plus encore que lors des siècles précédents, la pollution des sols.

 

 

 

Fontaine R.D 54.jpg

 

Là, nous sommes au bord de la R.D. 54, route de Cadouin, entre l'église et le cimetière. Ici, on a récupéré l'eau pendant bien des années. 

 

IMG_1478.jpg

 

Le niveau est aléatoire.

 

IMG_1479.jpg

 

 

Chapeau à nos ancêtres pour cette maîtrise de l'eau et de l'environnement. 

 

CIMG4385.JPG
 

Capelou. Cette fontaine n'a certainement pas impacté autant que celle de Massabiel ; mais, elle est toujours considérée avec respect tant par les pèlerins que par les promeneurs agnostiques qui, là, après le gravissement d'une sévère rampe, trouvent une eau rafraîchissante.

 

Résultat de recherche d'images pour "borne fontaine"

 

Une borne-fontaine de St Étienne. Image Wikimédia Commons

 

Les plus anciens Belvésois se rappellent, certainement, des bornes fontaines que l'on trouvait, ça et là, dans la localité. Tout le monde à l'époque n'avait pas accepté l'eau courante. Ces bornes étaient donc là pour les plus humbles, les écoliers et pour les passants qui, lors des périodes estivales s'y désaltéraient. Le bec verseur pouvait se retourner pour permettre de boire. Elles ont été soustraites dans les années 60.  Elles avaient été mises en place quand l'équipe municipale, mue par André Déjean de Fonroque, maire de 1904 à 1942, avait conçu l'adduction d'eau potable gravitaire à partir du Souterrain de Latrape. Personne n'a songé, pour l'histoire, à conserver une borne fontaine. Dommage ! Ces bornes ressemblaient à celles de St Étienne.

 
IMG_1524.jpg

 

 

La fontaine privative de la Daminthe.

 

IMG_1525.jpg

 

Elle supporte les périodes de sécheresse. 

 

IMG_1527.jpg

 

 

Notre ami Jean entretient avec amour, cet ancien abreuvoir qui, aujourd'hui, ne désaltère plus les bovins mais permet une insolite vie aquatique à quelques gardons et carpes. Un magnifique legs familial et patrimonial d'une valeur inestimable sur cette colline de Tourneguil !

 

IMG_1528.jpg

 

 

Avouez que le conservateur de ce point d'eau a superbement œuvré pour valoriser ce décor collinaire ! Admirons tant la maîtrise du décor que l'adresse de ces ancêtres qui ont mené les travaux. 

 

IMG_1520.jpg

 

La R.D. 53. Cet ancien C.D, chemin départemental, ouvre l'accès à Belvès. Il nous livre des reliefs de murailles, hélas imparfaitement conservés. Cette niche témoigne de la précaution de nos ancêtres pour assainir les murailles. Il y avait au bord de cette route, deux petits bassins de rétention de l'eau qui ont été emportés par le temps. On ne négligeait rien, autrefois, quand l'eau se méritait.

 

Résultat de recherche d'images pour "source doubs"

 

 

La Source du Doubs. Image Montagnes du Jura 

 

 

Depuis deux jours la source du Doubs, à Mouthe, est elle aussi victime de la sécheresse. / © France 3

 

Depuis  deux jours, la source du Doubs, à Mouthe, est, elle aussi, victime de la sécheresse. / © France 3. 20/10/2018 

 

Gardons-nous de croire que nos sources les plus puissantes sont à l'abri d'un désastreux tarissement. L'impressionnante source du Doubs, à l'automne dernier, tarit. Tout un éco-système en a souffert. Quand j'ai admiré cette imposante et bouillonnante source, en septembre 1973, je ne pensais pas qu'elle pourrait tarir, 55 ans plus tard.

 

Photos Pierre Fabre 



22/02/2019
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres