Terres de Nauze

Le feuilleton se poursuit.

 

Fayrac.jpg

 

La quiétude du château de Fayrac ne sera pas davantage troublée pour cette année. Pour l'avenir, nul ne le sait. Photo Pierre Fabre

 

 

Non, ce n'est pas une histoire de châteaux et de châtelains mais un sujet douloureux de partisans et d'adversaires au contournement d'un des plus beaux villages de France. Certains sont châtelains, d'autres manants de cette vallée, d'autres encore, loin de notre Périgord, certains n'y ont jamais mis les pieds, figurent dans les personnages en vue de notre pays. D'aucuns ont voulu faire de cette dualité, une affaire de riches contre les pauvres... mais c'est beaucoup plus subtil que cela. Ils concourent tous, à leur manière, à l'attachement qu'ils ont pour notre vallée d'exception. Tous, dans la diversité de leur thèse, pensent fermement avoir raison. Peut-on, sans trembler, soutenir que ceux qui ont tort, ce sont... les autres !

 

Depuis ce matin, 0 heure, ce blog ne publiera plus de commentaire sur la décision du Tribunal administratif de Bordeaux concernant le contournement de Beynac.

Ce thème, manifestement, reviendra d'actualité avec l'appel  devant la Cour administrative.

Chacune et chacun a son point de vue et il ne m'appartient pas de soutenir que la raison et le bon sens sont de tel ou tel côté. Qu'il me soit néanmoins permis de regretter que le moratoire, d'un an, qui aurait permis de différer dans l'apaisement et la réflexion, l'exécution des travaux du chantier, n'ait pas été admis car cela risque de coûter fort cher aux contribuables.

Pour l'heure, il n'y a pas encore de victoire définitive acquise pour qui que ce soit. Les perdants, eux, sont les contribuables, qu'ils soient pour ou contre.

 

Puissions-nous nous efforcer de nous parler avec un vocabulaire pondéré et responsable !



15/04/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres