Terres de Nauze

La relève assurée à la Pharmacie de la Halle.

 

PAYS de BELVÈS

 


La relève à l'officine de la place de la Halle.
 
 
Jeudi 30 mars, pour Josette, c'était le jour toujours émouvant de réception de ses derniers "clients"* à l'officine où elle prit ses fonctions le 14 mai 1973. Elle en a vu défiler des patients...
Pour ce dernier jour de travail de Josette, l'officine était exclusivement féminine. Le Dr Christophe Audibert  prenait son jour de repos et c'est Laurence, sa charmante consœur, qui le remplaçait.
Notons que Josette a successivement connu comme maître de céans dans cette officine belvésoise, Jacques Carcenac, une vieille figure belvésoise,  qui s'effaça pour être relayé par Patrick Lhéritier. Ensuite, c'est un autre Patrick, le Dr Larnaudie, qui s'installa en terre belvésoise ; et, enfin, depuis une vingtaine d'années,  le Dr Christophe Audibert détient la pharmacie, devenue unique, de ce castrum.
 
Josette, pour le moment, n'est qu'en congé libératoire, elle prendra officiellement sa retraite, le 1er juin. En attendant, elle ne manquera pas d'activités. Très accessoirement découvreuse de morilles elle aura aussi plus de temps à consacrer à ses prérogatives de grand-mère. De sa colline sagelacoise de Péchaud, elle pourra jeter de furtifs coups d'œil sur l'éperon belvésois où elle a échangé tant de mots gentils, notamment avec les personnes qui se rendaient à l'officine.

Notons que la population sagelacoise a toujours estimé Josette, issue d'une vieille famille saint-amandine, et, pour les mandatures de 1995 et 2001, l'a envoyée siéger au conseil municipal.
 
*  La terminologie de client dans une officine est un peu ambigüe. Quand un particulier sort du cabinet d'un médecin, muni d'une ordonnance, pour se rendre  à la pharmacie, il est, plutôt, un patient. Lorsque le pharmacien vend à un particulier, un produit quelconque, une brosse à dents, par exemple, il sert un client.


Remarquons que certains pharmaciens refusent d'être considérés comme des commerçants et revendiquent l'appellation de "prestataire de santé".

 

La relève à l'officine de la place de la Halle.

 

 

Josette partie, c'est une autre personne qui, depuis le 1er avril, prend place à la pharmacie. Pour le jeune Thomas Rigal, d'une authentique famille de ce terroir, ce n'est pas une aventure dans une terre inconnue. Il est déjà intervenu, ponctuellement, dans ce pôle. Il retrouve, là, Aurélia Guillemet, sa jeune et charmante collègue sainte-foyenne. Depuis plusieurs années, cette préparatrice, largement appréciée de tous, s'est bien adaptée aux sujétions de cette apothicairerie.

 

Photos Pierre Fabre. 



03/04/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres