Terres de Nauze

La Boétie s'est invité, ce vendredi 22 mars, sur le castrum belvésois

 

Le Périgord ne manque pas de personnages historiques, personnage imaginaire comme Jacquou le Croquant, personnages réels et frondeurs comme Greletty ou Buffarot,  ou personnages humanistes, à l'instar de Montaigne et de La Boétie, qui ont  apporté à notre culture, une dimension d'exception.

 

D'aucuns percevaient dans le concept de tolérance de La Boétie, un éclaireur d'idées qui, deux siècles après lui, ont transformé l'Ancien Régime en République.

 

Passionné par l'oeuvre de La Boétie, je n'ai pu -et je le regrette- aller à la conférence de vendredi, sur le personnage qui porta très haut des idées qui ont fait qu'il s'est imposé pour donner son nom, entre autres, à l'ancien lycée sarladais ou à une artère de notre capitale.

 

Une centaine de personnes ont répondu à l'invitation de l'Association N.D. de Capelou, pour venir écouter Anne-Marie Cocula, présidente de la conférence des présidents d'universités d'Aquitaine, ainsi que des Rencontres d'archéologie et d'histoire en Périgord,  disserter sur La Boétie.

 

 

 

 

P1530525.jpg

 

Photo © Bernard Malhache

 

P1530528.jpg

 

Il me semble reconnaître, sérieux comme un pontife, le personnage.

Photo © Bernard Malhache

 

P1530540.jpg

 

Anne-Marie Cocula lors de son exposé.

Photo © Bernard Malhache

 

P1530545.jpg

 

Des figures locales 

Photo © Bernard Malhache

 

P1530547.jpg

 

Photo © Bernard Malhache

 

 

P1530549.jpg

 

Photo © Bernard Malhache 



25/03/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres