Terres de Nauze

Georges Fongauffier a tiré sa révérence.

 

 GRIVES

 

 

Georges Fongauffier portrait.jpg

Georges Fongauffier, figure emblématique de Grives, vient de s'éteindre, hier, 7 août, à Belvès.

 

Georges naquit en 1922, à Grives, dans la maison de famille. Très jeune, après le certificat d'études, il devient cultivateur-scieur dans son village natal.

Georges Fongauffier

 

À 20 ans, interpellé, comme tous les jeunes gens de son âge, par la reddition du maréchal, Georges prit le chemin de la Résistance. Il n'hésita pas à rejoindre de nombreux compagnons, en devenant mineur à Merle, lieu de couverture pour les partisans. 

Georges, avant de prendre le maquis, s'était déjà fait connaître dans les rangs des Sangliers de Belvès, comme pilier et cet engagement rugbystique, il l'a gardé plusieurs décennies durant, d'abord comme joueur, puis comme supporter. En 1962, il fut aux  anges quand le XV belvésois revint, dans l'euphorie, de Montluçon, avec le titre de champion de France.

En 1977, il a conduit avec succès une liste aux élections municipales de Grives et ceignit l'écharpe de maire pour deux mandatures.

 

Rappelons que, pendant la guerre, il prit l'itinéraire frondeur dans les C.V.R. Il se lia d'une amitié inébranlable avec René Coustellier, alias Soleil. Georges, artisan du devoir de mémoire, a  honoré de sa présence, aussi longtemps qu'il l'a pu, les manifestations de la Résistance.

Georges avait un fils unique, Serge, qui lui a donné deux petits-enfants. Quatre arrière-petits-enfants complètent sa descendance.

 

Ses obsèques auront lieu lundi 10 septembre, à 11 heures, à Grives. 

 

Georges Fongauffier au mémorial.jpg

 

Georges interviewé par Fr 3 Périgords au bord de la R.D 710 à la sortie du village de Fongauffier



08/09/2018
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres